À propos

« J'avais fait remplir un flacon d'acide chlorhydrique, et je le gardais sur moi en permanence, avec l'idée de le jeter un jour à la gueule de quelqu'un. Il me suffirait d'ouvrir le flacon, un flacon transparent qui avait contenu auparavant de l'eau oxygénée, de viser les yeux et de m'enfuir. Je me sentais curieusement apaisé depuis que je m'étais procuré ce flacon de liquide ambré et corrosif, qui pimentait mes heures et acérait mes pensées. Mais Marie se demandait, avec une inquiétude peut-être justifiée, si ce n'était pas dans mes yeux à moi, dans mon propre regard, que cet acide finirait. Ou dans sa gueule à elle, dans son visage en pleurs depuis tant de semaines. Non, je ne crois pas, lui disais-je avec un gentil sourire de dénégation. Non, je ne crois pas, Marie, et, de la main, sans la quitter des yeux, je caressais doucement la courbe évasée du flacon de verre dans la poche de ma veste ». J.-P.T.

« Faire l'amour » inaugure en 2002 le « Cycle de Marie », qui mettra onze ans à se conclure. Il sera suivi de « Fuir » (prix Médicis, 2005), « La Vérité sur Marie » (prix Décembre, 2009) et « Nue » (2013). Les quatre romans seront rassemblés dans « M.M.M.M. » (Éditions de Minuit, 2017), initiales de l'insaisissable et fascinante héroïne, Marie Madeleine Marguerite de Montalte. Jean-Philippe Toussaint raconte une histoire d'amour vénéneuse entre cette créatrice de mode et le narrateur, et analyse très finement, de rupture en réconciliation, de l'île d'Elbe à Tokyo, la passion amoureuse.

Rayons : Littérature générale > Littérature générale

  • EAN

    3328140021530

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    142 489 Ko

  • Distributeur

    Flammarion

  • Diffuseur

    Flammarion

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    livre-audio (mp3)

Jean-Philippe Toussaint

Jean-Philippe Toussaint est un écrivain et réalisateur belge né
le 29 novembre 1957 à Bruxelles, diplômé de l'Institut d'études
politiques de Paris (1978) et titulaire d'un DEA d'histoire
contemporaine. Il est l'auteur de neufs romans, tous publiés aux
éditions de Minuit, qui se caractérisent par un style et un récit
minimalistes. Il a été en 1996 lauréat de la Villa Kujoyama et a
obtenu le Prix Médicis du roman français en 2005 pour Fuir.
Ses romans sont traduits dans une vingtaine de langues. Le
« dépouillement souriant » de ses textes est poussé à l'extrême
dans ses réalisations cinématographiques.

empty