Vol de nuit (lu par Francis Huster)

prix Femina 1931

À propos

Ainsi les trois avions postaux de la Patagonie, du Chili et du Paraguay revenaient du sud, de l'ouest et du nord vers Buenos Aires. On y attendait leur chargement pour donner le départ, vers minuit, à l'avion d'Europe.
Trois pilotes, chacun à l'arrière d'un capot lourd comme un chaland, perdus dans la nuit, méditaient leur vol, et, vers la ville immense, descendraient lentement de leur ciel d'orage ou de paix, comme d'étranges paysans descendent de leurs montagnes.
Rivière, responsable du réseau entier, se promenait de long en large sur le terrain d'atterrissage de Buenos Aires. Il demeurait silencieux car, jusqu'à l'arrivée des trois avions, cette journée, pour lui, restait redoutable...

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • Auteur(s)

    Antoine de Saint-Exupéry

  • Éditeur

    Frémeaux & Associés

  • Date de parution

    29/10/2020

  • Collection

    Folio

  • EAN

    3561302834016

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Poids

    319 979 Ko

  • Distributeur

    Flammarion

  • Diffuseur

    Flammarion

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    livre-audio (mp3)

  • Ref catalogue

    /ean/3561302834016

Antoine de Saint-Exupéry

Saint-Ex fait partie de ces écrivains dont l'oeuvre est tout entière tirée de l'expérience vécue. Né à Lyon, "Tonio" fréquente l'École Navale et les Beaux-Arts. Son service militaire le forme à l'aviation. Il entre alors dans l'aventure de la poste aérienne et y croise Guillaumet, Durat et Mermoz. Fasciné par le désert de Mauritanie, il est chef d'escale à Cap-Juby et ses randonnées le poussent à la méditation sur le sens moral de l'activité humaine. C'est là que naît Le Petit Prince. A Buenos-Aires, de 29 à 31, il vit les débuts de la liaison France-Amérique. Devenu pilote d'essai et pilote de raid, il accomplit des missions importantes, tout en exerçant des activités de journaliste pour quelques grands reportages. Combattant en 39-40, exilé ensuite aux États-Unis, il rejoint les Forces Françaises Libres en 42 et reprend l'entraînement avec le grade de commandant. Il réclame une neuvième mission qu'on finit par lui accorder. Le 31 juillet 44, il décolle de Bastia pour des photos aériennes au-dessus des Alpes. Son Lightning P38 est abattu sur le chemin du retour, aux environs de Marseille.

empty