Je ne renie rien, suivi d'autres nouvelles et extraits

 (Lu par Caroline Loeb)

À propos

Femme de lettre devenue icône sulfureuse et libertaire, Françoise Sagan passionne. Je ne renie rien transmet l'originalité de ton, la beauté de langage et la délicate impudeur qui caractérisent Sagan à travers 35 ans d'entretiens et d'interviews donnés de 1954 à 1992. Caroline Loeb, star de la chanson des années 1980 et comédienne au théâtre partage avec son héroïne une forme de lascivité poétique et intellectuelle. Elle guide cette plongée dans le jardin secret de l'écrivaine où tout et tous sont abordés par ses souvenirs, ses passions et ses inspirations. L'écrivaine se dévoile, Caroline Loeb prête sa voix à l'expression de ses pensées dans ce témoignage intemporel et incarné à deux voix. Claude COLOMBINI FRÉMEAUX
« Le grand talent de Caroline Loeb est d'avoir justement su dénouer et se saisir des extraits de Je ne renie rien ; parce qu'elle les porte par sa voix, son intonation, son rythme, sa présence, et leur donne soudain une jeunesse et une ingénuité, une altérité qu'ils sont bien en droit, décidément, de mériter. » Denis WESTHOFF


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Françoise Sagan

  • Éditeur

    Frémeaux & Associés

  • Distributeur

    Flammarion

  • Date de parution

    15/09/2017

  • EAN

    3561302881393

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    308 254 Ko

  • Diffuseur

    Flammarion

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    livre-audio (mp3)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Françoise Sagan

Issue d'une famille de la grande bourgeoisie, Françoise Quoirez, dite Sagan, passe une enfance épargnée par les pénuries de la Seconde Guerre mondiale. Les années défilent et le triomphe se profile grâce à son roman 'Bonjour tristesse', écrit à l'âge de dix-huit ans. Bien que le public et la critique soient séduits, cette oeuvre suscite la polémique. Traitant du désir sexuel d'un point de vue féminin, les remarques le concernant sont quelque peu acerbes. Françoise Sagan adopte par la suite un style de vie des plus décalés, tant sur le plan de l'avoir que de l'être. Ses oeuvres s'en inspirent et mettent en exergue l'ennui et la fuite dans l'alcool. Elle incarne une insolence et une fraîcheur qui ne peuvent que choquer les étouffantes années 1950. Tentée par la scène, elle s'essaye à quelques pièces de théâtre : 'Château en Suède', 'la Robe mauve de Valentine', 'L' Excès contraire'... Malgré le succès de ses oeuvres, elle ne reçoit que peu de prix littéraires, mais se voit tout de même décerné en 1985 le prix Monaco, qui vient saluer l'ensemble de son oeuvre. Si l'on peut toujours discuter de sa véritable place dans le panthéon littéraire, Françoise Sagan était avant tout un être vrai et libre. Elle restera dans l'histoire comme un personnage, sans doute plus important que ses livres, un mythe dont la notoriété dépasse les frontières de l'Hexagone, le totem d'une époque faite de liberté et d'insouciance.

empty