À propos

Parue en 1930, "Noire idole" s'inscrit dans la littérature sur l'opium. Dans cet essai, Jean Dorsenne s'attache, de façon objective, à renseigner le public sur une substance aussi diversement appréciée afin de dissiper les légendes et les erreurs trop abondamment répandues à propos de la « Noire idole ».C'est une présentation précise qu'il nous offre au sujet de cette drogue, retraçant son historique et sa philosophie, ses dévastations et sa littérature.
Dans la deuxième partie du livre, Jean Dorsenne reprend de courts extraits de livres sur ce thème. Nous retrouvons ainsi Thomas de Quincey, Charles Baudelaire, Jean Cocteau, Jules Boissière, Albert de Pouvourville ou encore Jules Verne.
Ce livre de Kailash Éditions, réalisé en coopération avec Les Éditions de Londres, est un inédit numérique.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9781909782044

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jean Dorsenne

L'auteur Né Etienne Troufleau en 1892, Jean Dorsenne fait son droit et des lettres, puis, la première guerre mondiale terminée, il part à Tahiti de 1921 à 1925, attaché à une étude locale et comme journaliste.
De retour en France, il continue de vivre en esprit dans les îles et se sert de ses visions et de ses souvenirs pour écrire un certain nombre de romans ayant la Polynésie comme décor et les Polynésiennes comme thèmes, ainsi que des récits de voyage et des essais, prenant ainsi, la suite des Ségalen ou Chadourne.
Il effectue également plusieurs séjours en Indochine.
Arrêté en 1941 par la Gestapo, il suit la filière des personnes ayant déplu aux Allemands. En décembre 1943, on retrouve sa trace à Sarrebruck, puis à Oranienburg. L'année suivante, il meurt de misère et de coups à Buchenwald, après avoir été torturé trois jours durant. Son nom est cité au Panthéon de Paris auprès des Ecrivains mort pour la France.
Il fut l'une des figures de proue de la littérature dite "exotique".

empty