Le dragon blessé

À propos

Nous poursuivons notre voyage aux côtés de Francis de Croisset.
Après l'Indochine « La côte de jade », le Sri Lanka « Féérie cinghalaise » l'Inde « Nous avons fait un beau voyage », et non sans oublier la sublime « Dame de Malacca » à Penang en Malaisie, Croisset aborde finalement ce
continent mystérieux et immense qu'est la Chine .
De Hong Kong à Shanghai, de Pékin à la Mongolie pour finir au Japon, de Croisset s'y connait pour marier faits divers, descriptions toujours très justes et petites aventures.
De compagnie bien agréable et jamais sans une fausse note d'éducation, nous déambulons au gré de ses émotions et envies.
Dans nos jours précipités, il est bien agréable de redécouvrir le train ou le bateau pour atteindre ces rivages qui, aujourd'hui encore fascinent toujours les voyageurs venus de tous les continents.
Ce livre de Kailash Éditions, réalisé en coopération avec Les Éditions de Londres, est un inédit numérique.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9781909782402

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Francis de Croiset

Francis de Croisset recherche le scandale avec des comédies d'une audace calculée, et devient, par son oeuvre mais aussi par sa vie privée, omniprésent dans la presse du temps. Au théâtre, il collabore avec Robert de Flers après le décès de Gaston Arman de Caillavet en 1915. Après avoir été fiancé avec Mlle Dietz-Monin, il épouse en secondes noces, en 1910, Marie-Thérèse de Chevigné, mère de Marie-Laure de Noailles. Ils font aménager à partir de 1912 la Villa Croisset à Grasse. Élégant, brillant, mondain, il inspire à Marcel Proust la métamorphose de Bloch en Jacques du Rozier dans À la recherche du temps perdu.

empty