[eBook] Un éblouissement sans fin ; la poésie dans le soufisme

Résumé

Poésie et soufisme partagent un même rapport à l'indicible et à la fulgurance de l'inspiration. L'une et l'autre concourent à la saisie de réalités spirituelles que la raison ordinaire ne peut appréhender.Le recueil poétique ( Dîwân ) étudié ici est l'oeuvre de trois maîtres soufis, éveilleurs de conscience. Par sa stature spirituelle et son rayonnement initiatique, le cheikh algérien Ahmad al-`Alâwî en est la figure centrale. Depuis Mostaganem, la voie `Alâwiyya qu'il a fondée vers 1914 a essaimé à travers le monde et contribue à nourrir la spiritualité contemporaine.Les poèmes du Dîwân sont des mondes en soi. Leur expression allusive les protège du regard des intrus, et défie a priori toute analyse. Cet ouvrage tente pourtant d'éclairer l'expérience des trois cheikhs à l'aune de l'enseignement soufi. La relation avec le Divin qui s'y déploie, souvent déconcertante, accomplit, en définitive, pleinement l'état de l'humain.Les chants spirituels qui accompagnent le livre témoignent de la vivacité de cette tradition spirituelle.Éric Geoffroy est islamologue, spécialiste du soufisme internationalement reconnu. Au Seuil, il a publié Le Soufisme, voie intérieure de l'islam (« Points sagesses », 2009), L'islam sera spirituel ou ne sera plus (2009).Flashez le QR code pour écouter les chants soufis (à côté du QR code)

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782021186116

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    367 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    4 720 Ko

  • Distributeur

    Volumen

Eric Geoffroy

Éric Geoffroy est islamologue, spécialiste du soufisme. Il a notamment publié Le Soufisme, voie intérieure de l'islam (« Points Sagesses », Seuil, 2009) et Une voie soufie dans le monde : la Shâdhiliyya (Maisonneuve & Larose, 2005).

empty