La revanche du nationalisme.

À propos

Et si, derrière la « poussée des populismes » en Europe, se cachait une puissante vague nationaliste ? Au cours des trois dernières décennies, des mobilisations nationalistes et identitaires ont donné naissance à des formations politiques perturbatrices, désormais solidement installées. Pierre-André Taguieff ne voit pas en elles l´expression d´une « fièvre populiste » ni l´indice d´un « retour du fascisme », mais le surgissement d´un nouveau type de contestation des démocraties représentatives et pluralistes. Cette vague nationale-populiste s´est radicalisée sous les effets conjugués d´une opposition virulente à la construction européenne, d´une diabolisation croissante de l´immigration et d´une hantise de « l´islamisation ». S´y ajoute une profonde méfiance vis-à-vis de la mondialisation, dont les élites transnationales seraient les agents et seuls bénéficiaires.
Ce faisceau de peurs, d´hostilités et de rejets explique pourquoi le thème majeur du discours nationaliste est aujourd´hui celui de l´identité collective menacée. Son efficacité symbolique, traduite par des scores électoraux impressionnants, tient au triple fait que l´État-nation est en crise, que les systèmes représentatifs produisent une insatisfaction croissante et que, dans les opinions publiques, l´islam est synonyme de menace.
Ce n´est pas le moindre des paradoxes de ces partis nationalistes et xénophobes que de partir à l´assaut d´une Europe dont ils récusent le processus de construction.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Sciences politiques généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur les sciences politiques

  • EAN

    9782130729501

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    324 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Support principal

    ebook (ePub)

Pierre-André Taguieff

Pierre-André Taguieff, philosophe, politiste et historien des idées, directeur de recherche au CNRS, a publié de nombreux ouvrages sur l'antisémitisme et l'antisionisme, parmi lesquels : La Nouvelle Judéophobie, Paris, Fayard/Mille et une nuits, 2002 ; Les Protocoles des Sages de Sion. Faux et usages d'un faux [1992], nouvelle édition, Paris, Fayard/Berg international, 2004 ; Prêcheurs de haine. Traversée de la judéophobie planétaire, Paris, Fayard/Mille et une nuits, 2004 ; La Judéophobie des Modernes, Paris, Odile Jacob, 2008 ; La Nouvelle Propagande antijuive, Paris, PUF, 2010 ; Israël et la question juive, St-Victor-de-Mor, Les provinciales, 2011 ; Wagner contre les Juifs. Aux origines de l'antisémitisme culturel moderne, Paris, Berg International, 2012 ; Une France antijuive ?, Paris, CNRS Éditions, 2015 ; L'Antisémitisme, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », 2015 ; Judéophobie, la dernière vague, Paris, Fayard, 2018 ; Criminaliser les Juifs. Le mythe du « meurtre rituel » et ses avatars (antijudaïsme, antisémitisme, antisionisme), Paris, Hermann, 2019.

empty