À propos

Dans cet ouvrage, Pierre Chevallier établit à partir de documents inédits la position personnelle et intime de Ferry au sujet de l'école publique. Ferry a voulu, par la substitution de l'enseignement moral et civique à l'enseignement religieux, recréer l'unité spirituelle et morale du peuple français jusqu'alors fondée sur le christianisme. Il a ainsi fait oeuvre de positiviste, mais il a, par opportunisme politique, tempéré dans la pratique ses intentions. De son côté le Pape Léon XIII a accepté en fait les lois laïques moyennant le maintien du Concordat. L'accord s'est établi entre Ferry et lui sur ce point et a été encore renforcé par une étroite conjonction de vues au sujet de la politique extérieure et coloniale.
Pierre Chevallier, universitaire connu pour ses travaux sur les ordres religieux au XVIIIe siècle ainsi que l'ensemble de son oeuvre sur la Franc-Maçonnerie française. Après avoir donné un ouvrage essentiel sur Louis XIII, retrouve une de ses principales orientations de travail dans, La Séparation de l'Eglise et de l'Ecole.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde > Histoire de l'Europe


  • Auteur(s)

    Pierre Chevallier

  • Éditeur

    Fayard

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    30/09/1981

  • Collection

    Divers Histoire

  • EAN

    9782213650968

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    486 Pages

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

empty