Mon Paris, ma mémoire

À propos

« Je suis né à Paris, le 8 juillet 1921, rue Mayran, dans le IXe arrondissement, au pied de la butte Montmartre... »C'est à l'occasion de la remise par Bertrand Delanoë, maire de la capitale, de la médaille d'honneur de la Ville de Paris, que, prononçant son discours de remerciement, l'auteur de La Voie, bon pied , bon oeil, a eu l'idée de ce récit de sa vie en évoquant ses tribulations dans les différents quartiers de la capitale. A chaque déménagement, à chaque compagne ou conquête amoureuse correspondent aussi des étapes de la vie intellectuelle et des engagements politiques de l'inventeur de la « pensée complexe », co-auteur avec Stéphane Hessel du Chemin de l'espérance. Un récit pétillant d'humour et d'intelligence par le plus non-conformiste des jeunes nonagénaires, traduit et célébré dans le monde entier.



Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Témoignages

  • EAN

    9782213676012

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    272 Pages

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Edgar Morin

Né à Paris en 1921, d'ascendance judéo-espagnole, Edgar Morin est marqué par la montée du nazisme, les procès de Moscou, la marche vers la guerre. À 20 ans, il entre à la fois au Parti communiste et dans la résistance gaulliste. Après la guerre, il s'engage dans les luttes anticoloniales, brise avec le PCF ("Autocritique", 1959) et publie des études d'ethnosociologie appliquée à la France contemporaine. Directeur de recherches au CNRS, hôte de toutes les universités du monde, il est l'auteur d'ouvrages de sociologie ("La Rumeur d'Orléans", 1969) et de philosophie ("La Méthode", 1981-2006). Parmi les derniers parus : "Mon Paris, ma mémoire" (Fayard, 2013), "Journal 1962-2010" (Seuil, 2012), "Dialogue avec François Hollande" (L'Aube, 2012), "La Voie: Pour l'avenir de l'humanité" (Pluriel, 2012), "Au péril des idées", entretiens avec Tariq Ramadan (Presses du Châtelet, 2014).

empty