À propos

Père de la « négritude », concept qu'il a créé dans les années 1930 avec Senghor, Aimé Césaire est l'une des figures majeures des lettres francophones. Recueils de poésie, pièces de théâtre, essais innombrables, son oeuvre demeure toujours d'une grande actualité.
Dans ces entretiens, Césaire évoque sa jeunesse, son arrivée à Paris, son entrée à l'École normale supérieure, sa rencontre avec Senghor, son engagement politique. À partir de 1945, date de son élection à la mairie de Fort-de-France puis à la députation, il mène une double carrière : homme politique et écrivain. Les questions du colonialisme, de la place des Antillais dans leur propre pays, de la culture africaine sont abordées avec humour et détachement ; c'est la voix d'un homme immense qu'il nous est donné d'entendre, dans sa force et sa modestie.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie


  • Auteur(s)

    Aimé Césaire, Françoise Vergès

  • Éditeur

    Albin Michel

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    20/04/2010

  • Collection

    Itinéraires du savoir

  • EAN

    9782226217059

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    154 Pages

  • Poids

    4 419 Ko

  • Diffuseur

    Adilibre

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (pdf)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Aimé Césaire

Aimé Césaire, poète, dramaturge et homme politique a joué un rôle considérable dans la prise de conscience des intellectuels noirs d'Afrique et des Caraïbes. Il a établi, avec Léopold Sédar Senghor, le concept de « négritude ». Sa poésie, saluée notamment par Jean-Paul Sartre et André Breton (un « grand moment lyrique de ce temps... ») est aujourd'hui mondialement reconnue.

Françoise Vergès

Féministe antiraciste, Françoise Vergès est l'autrice de plusieurs ouvrages et articles en français et en anglais sur l'esclavage colonial, le féminisme, la réparation, le musée, dont Un féminisme décolonial (La fabrique, 2019)
et Une théorie féministe de la violence (La fabrique, 2020).

empty