À propos

L'Afrique fut durablement considérée comme un continent enfoui dans sa ruralité. Les historiens de l'Afrique ont assez peu écrit sur les villes, surtout anciennes (précoloniales), ils ont laissé ce champ à quelques anthropologues et, à partir de l'époque coloniale, aux géographes. Il ne s'agit pas, ici, de « réhabiliter » purement et simplement une Afrique urbaine oubliée : le continent subsaharien fut, en très grande majorité, peuplé de paysans, à plus de 95, sinon 99 %. Mais, pour peu nombreuses et minoritaires qu'elles furent, les villes n'en ont pas moins été présentes, comme ailleurs, tout au long de son histoire. Qui plus est, elles ont joué - elles continuent de jouer - un rôle essentiel de creuset et de diffuseur culturel, d'accélérateur des mutations sociales et politiques. Elles ont, à leur façon, exercé une influence sans commune mesure avec leurs dimensions apparentes.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde


  • Auteur(s)

    Catherine Coquery-vidrovitch

  • Éditeur

    Albin Michel

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    01/04/2014

  • Collection

    Evolution de l'humanité

  • EAN

    9782226296009

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    416 Pages

  • Poids

    4 837 Ko

  • Diffuseur

    Adilibre

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Catherine Coquery-Vidrovitch

Catherine Coquery-Vidrovitch, née en 1935, est une historienne spécialiste de l'Afrique, professeur émérite de l'université Paris-Diderot. Elle est l'auteure de nombreux ouvrages, dont, à La Découverte, Petite histoire de l'Afrique. L'Afrique au sud du Sahara de la préhistoire à nos jours (2010) et Être esclave. Afrique-Amériques, XVe-XIXe siècle (avec Éric Mesnard, 2013).

empty