le mystère des cathédrales

À propos

En 1926, alors que l'alchimie avait depuis longtemps été reléguée au rang des vieilleries préscientifiques, il suffit d'un seul ouvrage pour la faire renaître comme le phénix de ses cendres : Le Mystère des cathédrales, signé d'un certain Fulcanelli. Dans ce texte unique en son genre, l'auteur se livre à une analyse serrée de la mystérieuse symbolique, tout à fait indépendante des motifs chrétiens, qui orne les grandes cathédrales de France, en particulier Notre-Dame de Paris. Il montre, d'une manière extraordinairement convaincante, comment ce langage pictural inscrit dans la pierre constitue en réalité une initiation complète aux opérations alchimiques les plus poussées. Ce livre est l'un des très grands classiques de l'ésotérisme contemporain, mais aussi un puissant témoignage de la richesse et de la complexité de notre patrimoine culturel, du Moyen Âge jusqu'au temps présent. Fulcanelli, d'une manière ou d'une autre, est toujours vivant et son enseignement nous interpelle, que l'on adhère ou non à l'alchimie.

Rayons : Religion & Esotérisme > Esotérisme > Sociétés secrètes > Franc-maçonnerie

  • EAN

    9782226375599

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    216 Pages

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Adilibre

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Fulcanelli

Fulcanelli serait né dans la première moitié du XIXe siècle, peut-être en 1839. Il aurait consacré sa vie à l'alchimie et à la réalisation du Grand-Œuvre, le rêve des alchimistes, soit le fait de découvrir les secrets de la pierre philosophale permettant la transmutation du plomb en or et la vie éternelle. Concernant l'identité de Fulcanelli, plusieurs hypothèses ont été émises concernant la personne cachée sous ce pseudonyme, lequel pourrait aussi être une combinaison des noms Vulcain et Élie. Les principales hypothèses sur l'identité de Fulcanelli sont qu'il serait Eugène Canseliet (1899-1982), auteur et alchimiste français, se présentant comme le disciple de Fulcanelli, Louis Pauwels, le peintre Julien Champagne ou bien même un collectif constitué de Pierre Dujols (libraire parisien d'époque), Julien Champagne et Eugène Canseliet. Deux livres furent officiellement publiés sous le nom de plume de Fulcanelli, Le Mystère des cathédrales publié pour la 1ère fois en 1926 et Les Demeures philosophales publié pour la 1ère fois en 1930. Fulcanelli aurait composé un troisième ouvrage, sous le titre Finis gloriae mundi, mais aurait décidé de ne pas le faire paraître, en retirant les notes à son disciple Canseliet.

empty