A l'orée du pays fertile

À propos

" Il n'est de manque véritable que le vide d'un monde privé de poésie. "Dans cette anthologie qu'il avait lui-même composée, Jacques Lacarrière nous livre plus de cinquante ans de voyage dans l'intimité de sa poésie, une poésie nourrie de paysages, de rencontres et de mythes.
" Être, à chaque mot, contemporain du premier homme : Adam des mots " : telle aurait pu être la devise de celui qui partagea sa vie entre son amour de l'écriture et sa passion des civilisations anciennes. Plus célèbre pour ses romans et ses récits de voyages, il a toutefois eu un véritable parcours poétique, plus discret mais issu de rencontres déterminantes, parmi lesquelles le surréalisme avec André Breton, la négritude avec Aimé Césaire, les grands classiques de la Grèce antique, avec la traduction de Sophocle ou d'Hérodote ou la peinture de Giorgio de Chirico. S'ajoute à cette liste celle des voyages, des traversées : Patmos, l'archipel des Cyclades, le Mont Athos, mais aussi la France, entre campagne et ville.Celui qui chemine au creux de cette anthologie le comprend aussitôt : le tempérament nomade de son auteur imprime à cette poésie le caractère de l'éphémère, du fugitif. Les figures mythologiques, qu'elles soient argonautes, centaures, néréides ou gorgones, affluent sous la bannière de l'Immémorial Orphée - figure éternelle du poète. La contemplation des paysages, qui offre au langage ses états singuliers, cède devant le récit épique des batailles de l'Aurige, ce conducteur de char dont on retrouva la statue à Delphes. Le cri d'Icare tombant dans la mer résonne comme le cri originel de tout être humain. Cette poésie se situe entre un monde de nature et un monde par-delà la nature, empreint de mythe. De chaque mot, de chaque image, se dégage une sagesse infinie, loin de la contingence des époques, légère comme le nuage et solide comme le minéral. Car les éléments - eau, vent, feu, terre - sont partout présents, seules forces à l'épreuve du temps. Ces poèmes apparaissent donc, selon les termes de l'auteur lui-même, " bucoliques, agraires, forestiers, telluriques, aériens, nébuleux ou céréaliers. " Ils font parvenir jusqu'à nous la voix tout à fait singulière d'un bel esprit, généreux et rêveur.Le livre paraîtra à l'occasion de la 13e édition du Printemps des poètes (7 au 21 mars 2011), dont le thème, fort opportun, est " Infinis paysages ".


Rayons : Littérature > Poésie


  • Auteur(s)

    Jacques Lacarrière

  • Éditeur

    Seghers

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    20/12/2012

  • EAN

    9782232123344

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    116 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    2 000 Ko

  • Diffuseur

    Editis-Interforum

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    2.0.1

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Jacques Lacarrière

Écrivain et poète, conférencier et traducteur du grec, Jacques Lacarrière a notamment publié Les Hommes ivres de Dieu (Fayard, 1975) et Sourates (Fayard, 2005). Il a également consacré une part importante de son activité au théâtre, a été conseillé de Jean Vilar et de Jean-Louis Barrault pour la mise en scène des tragédies grecques, conseiller culturel au festival d'Avignon et a lui-même traduit et mis en scène Ajax de Sophocle au Théâtre Récamier. Chemin faisant avait paru chez Fayard en 1977.

empty