Le nageur de Bizerte

À propos

Nous sommes à Bizerte, en Tunisie, janvier 1921, sous le protectorat français.  La vie serait presque douce pour le jeune docker du port de Bizerte, Tarik Aït Mokhtari, nageur longiligne et musculeux, s'il ne s'était heurté un matin, dans sa ligne de nage, à un obstacle infranchissable : il ne le sait pas encore, mais il s'agit d'un croiseur de bataille, survivant de la flotte impériale russe qui fuit l'irréversible et sanglante poussée des « rouges » et transporte à son bord toute une population d'exilés, de « blancs » aristocrates désormais appauvris, bousculés par le vent  de l'histoire. Mais il ignore la guerre qui divise la Russie. Il vit à Bizerte, il est beau et pauvre, il a une soeur désirable, une mère veuve.Ce destroyer est-il «  maskoun  » ? Hanté, habité par un djinn, infréquentable pour le docker aux longs cils ? D'où vient le navire fantôme couleur d'âme grise ? Quel est son nom ? Que cherche-t-il à fuir ? Quelles horribles scènes de pogroms, de fermes incendiées quand les soviets lancent « le coq rouge », pillent, tranchent au sabre et fusillent, quelles images hantent à jamais les passagers du  Georguii Pobiedonossetz  ? Depuis le 18 décembre 1920, les Russes sont confinés à bord des bateaux de guerre en rade de Bizerte. Des prisonniers flottants.  Tarik aurait été avisé d'en rester là. Mais, comme le chant d'une sirène, le docker entend soudain la voix d'une jeune femme, une voix de théâtre, et il aperçoit, chatoyante, sa robe de mousseline blanche, gonfler sur le pont du navire.A l'instant il en est captif.Yelena Maksimovna Mannenkhova, fille unique d'un riche baron, personnage qu'on dirait issue de  La Cerisaie, a la beauté fragile d'une porcelaine qui va se briser. Chaperonnée par sa tante Sofia, elle fuit la même horreur que toute une classe sociale gisant sans pouvoir s'en libérer dans les coursives d'un navire qui sera leur prison, et peut-être leur destin. Tarik parviendra-t-il à la rencontrer ? Avant que le cosaque Bissenko ne tranche la blanche gorge de notre héroïne ? Avant que la soeur du docker ne se marie ? Avant que le monde ne referme les rideaux d'un théâtre pourpre sang sur ces deux innocents ? Vivront-ils ? 


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Didier Decoin

  • Éditeur

    Stock

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    04/01/2023

  • Collection

    La Bleue

  • EAN

    9782234084155

  • Disponibilité

    Disponible

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

  • niveau_access

    1.0 AA

Cette publication répond aux normes minimales d’accessibilité

Modes de lecture

Images décrites par la voix de synthèse (descriptions courtes) Le livre contient des images nécessaires à la compréhension pour lesquelles une alternative courte sera vocalisée (Alt text).

Navigation

Table des matières adaptable Un sommaire est présent dans le contenu du livre, ce qui permet de l'utiliser avec un affichage adapté.
Navigation logique La voix de synthèse lira les éléments dans un ordre logique déterminé par l'éditeur ou l'auteur.
Référence à la pagination du livre imprimé Le livre peut être utilisé en complément de sa version imprimée, la pagination de référence étant préservée.

Fonctionnalités

Textes en langue étrangère correctement vocalisés Le livre contient des portions de texte dans une autre langue que le contenu principal. Ces portions sont identifiées dans le code et seront correctement prononcées si la langue est disponible sur le dispositif de lecture.

Didier Decoin

Didier Decoin est né en 1945. Journaliste, scénariste pour Marcel Carné et Henri Verneuil, il est l'auteur d';une vingtaine de romans dont John l'enfer (Seuil, 1977) récompensé du prestigieux prix Goncourt, et La Femme de chambre du Titanic (Seuil, 1991). La plupart de ses romans sont publiés chez Points.

empty