Clés des songes et sciences des rêves ; de l'Antiquité à Freud

,

À propos

Au cours de l'histoire occidentale, les clés des songes se sont proposées d'apprendre à interpréter certains rêves en leur donnant un sens prémonitoire. Ce livre porte sur l'histoire de longue durée, de l'Antiquité jusqu'à Freud, d'un genre d'écrit qui revendique l'héritage de l'art d'interpréter les songes (ou onirocritique). Résolument historique et faisant appel à des spécialistes reconnus de chaque période étudiée, il suit, selon un fil chronologique, le genre des clés des songes, très lu et très vendu, sur lequel il n'y a pas eu, jusqu'à présent, de travaux de cette ampleur. Les différents chapitres explorent le style et la forme, en même temps que les usages médicaux, pratiques, prophétiques, ésotériques, religieux, personnels, ludiques, qu'ont pu avoir les clés des songes. À travers ce parcours, se dessine l'histoire d'une tradition et d'une mémoire qui se sont transmises, sédimentées et transformées, mais aussi celle d'un infléchissement de longue durée, plus ancien que ce que l'on pourrait croire. L'idée que certains rêves puissent être signes et causes de l'avenir s'est en effet déplacée aux marges de la science légitime et les clés des songes ont été rejetées dans le domaine du populaire et du superstitieux. Mais l'onirocritique a été, au même moment, partiellement réhabilitée par Freud, qui a voulu développer une nouvelle pratique et un nouveau savoir redonnant sens à toutes les visions et voix nocturnes et non plus à quelques-unes, en fonction du passé et non de l'avenir du rêveur. Jacqueline Carroy et Juliette Lancel (Centre Alexandre Koyré : EHESS, CNRS et MNHN) travaillent ensemble et ont publié sur l'histoire des rêves au XIXe siècle et à l'époque classique. En même temps que leurs propres contributions, ce livre rassemble et met en dialogue des textes de spécialistes d'époques et d'aires géographiques variées : Vincent Barras, Julien du Bouchet, Nicole Edelman, Claire Gantet, Guillaume Garnier, Andreas Mayer, Jean-Claude Schmitt et Andrei Timotin.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Psychologie / Psychanalyse > Psychanalyse

  • EAN

    9782251901497

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    216 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    6 645 Ko

  • Distributeur

    Belles Lettres

Jacqueline Carroy

Jacqueline Carroy, directrice d'études à l'EHESS, membre associée du Centre Alexandre Koyré d'histoire des sciences et des techniques à Paris. Elle est spécialiste de l'histoire des sciences humaines et sociales, de la psychologie et des « savoirs psy », principalement au XIX e siècle. Elle s'est intéressée notamment à l'histoire de l'hystérie et de l'hypnose, à celle des relations entre littérature et sciences humaines et à celle des patients et patientes, en publiant Hypnose, suggestion et psychologie. L'invention de sujets (Paris, PUF, 1991) et Les personnalités doubles et multiples. Entre science et fiction (Paris, PUF, 1993). Jacqueline Carroy a engagé depuis plusieurs années des recherches sur l'histoire des rêves qui ont abouti à la publication de Nuits savantes. Une histoire des rêves (1800-1945) (Paris, EHESS Editions, 2012).

Juliette Lancel

Juliette Lancel, doctorante à l'EHESS (Centre Alexandre-Koyré) et lauréate du LabEx Hastec. Sa thèse porte sur l'interprétation du rêve dans la France des XVII e et XVIII e siècles. Elle a récemment publié « Les typologies des songes au XVIIe siècle, voie vers le bien-rêver. », in Mireille Demaules (dir.), Expériences oniriques dans la littérature, Paris, éditions Honoré Champion.

empty