La gourmandise et la faim ; histoire et symbolique de l'aliment (1730-1830)

À propos

C'est dans les livres de cuisine, dans l'Encyclopédie et dans les périodiques, que l'on voit la gastronomie se constituer, au cours du XVIIIe siècle, comme un fleuron de notre culture nationale. Sur cette question de l'aliment, de grandes oeuvres littéraires - Rousseau, Diderot, Mercier, Chateaubriand - ouvrent des perspectives inédites. Mais la gourmandise à travers laquelle s'exprime un bonheur propre au siècle des Lumières, ne saurait faire oublier la question chronique de la « disette » et de la faim qui devient lancinante durant la Révolution, avant le retour tonitruant des plaisirs de la table. S'ouvre alors le règne des « gastrolâtres » qui voit la consécration de Grimod de La Reynière comme premier gastronome et du « dieu Carême » comme cuisinier artiste.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

  • EAN

    9782253173823

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    456 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    911 Ko

  • Distributeur

    Numilog

empty