À propos

L'OEUVRE INTÉGRALE ANNOTÉE :Dans un décor champêtre, on croise des personnages de la commedia dell'arte, des figures mythologiques et littéraires. Masques, musique, scènes de séduction et de badinage... sous leur apparente légèreté, ces vingt-deux poèmes dégagent une certaine mélancolie.
DOSSIER THÉMATIQUE : LES ARTS DE LA FANTAISIE PAR MARC DURAIN
o Histoire de l'oeuvre, biographie de l'auteur o La forme des poèmes : ordre et fantaisie o Peinture, sculpture et fantaisie o Personnages de fantaisie o Érotique et mélancolique fantaisie o Musique et fantaisie
PROLONGEMENTS INTERDISCIPLINAIRES : 
o Histoire des arts o Histoire o Musique
Vocabulaire, exercices, groupements de textes et lecture d'images autour de l'oeuvre


Rayons : Parascolaire > Classiques / Textes et commentaires > Français / Littérature > Lycée
Rayons : Littérature > Œuvres classiques > Période moderne (< 1799)


  • Auteur(s)

    Paul Verlaine

  • Éditeur

    Le Livre de Poche

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    26/08/2015

  • Collection

    Classiques

  • EAN

    9782253192862

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Paul Verlaine

1844-1896
La famille de Verlaine appartient à la petite bourgeoisie: son père, comme celui de Rimbaud, est capitaine dans l'armée. Il naît à Metz et fait ses études à Paris. Puis, il est employé à l'Hôtel de Ville. Il collabore au premier Parnasse (1866) et fréquente cafés et salons littéraires parisiens. En 1870, il épouse Mathilde Mauté avant de rencontrer Rimbaud. Il quitte alors son épouse pour suivre le jeune poète en Angleterre et en Belgique. En 1873, il le blesse d'un coup de revolver et est condamné à deux ans de prison qu'il purge à Bruxelles et à Mons. A sa sortie, il se rend à nouveau en Angleterre, puis à Rethel et exerce une charge de professeur.
En 1894, il est couronné "Prince des Poètes" et doté d'une pension. Usé prématurément, il partage son temps entre le café et l' hôpital. Il meurt dans la misère en 1896, à Paris.
Verlaine demande à la poésie d'être un chant discret et doux, traduisant des impressions indécises. En 1896, il s'est rallié au symbolisme que venait de lancer Moréas.

empty