Paroles de nos anciens : les gagne-misère 1920-1960 (PREFACE DE L'AUTEUR)

À propos

On imagine mal ce que pouvait être l'existence journalière des gens de naguère, bien avant que la machine ne vienne améliorer leur condition. Souvent on naissait sans être vraiment désiré ; on grandissait comme une mauvaise herbe et sitôt les dix ans, avec plus de force en bras que de jugeote en ciboulot, on se louait pour gagner sa croûte loin des jupes rassurantes d'une mère trop occupée à torcher les puînés. On apprenait le boulot sur le tas, en regardant faire les anciens qui n'étaient pas avares en coups de pied au cul. Ils ne sont plus légion, ceux qui peuvent encore évoquer ces duretés qu'ils ont endurées. Les années ont coulé. Ils sont partis les uns après les autres, sans bruit, le plus simplement du monde. Avec eux ont disparu les derniers témoins d'une époque à jamais révolue. Gérard BOUTET En quarante ans, de 1920 à 1960, la vie quotidienne dans nos campagnes a subi plus de transformations que pendant les vingt siècles qui ont précédé. Conscient de la disparition progressive d'un savoir-faire rural devant les assauts de l'urbanisation et de la mécanisation, Gérard Boutet a arpenté nos campagnes à la rencontre de ces gens de peu, les gagne-misère, et a rapporté sans nostalgie le récit de leur vie quotidienne avant qu'ils ne s'éteignent, et avec eux la mémoire de nos campagnes. Préface de l'auteur



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Faits de société / Actualité

  • EAN

    9782258106413

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    677 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Poids

    1 616 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Gérard Boutet

Né en 1945 à Josnes, dans le Loir-et-Cher, où il vit toujours, Gérard Boutet se définit comme un « raconteur d'histoires » plutôt que comme historien. Il a écrit une quarantaine d'ouvrages consacrés à la France rurale, les traditions populaires, la vie quotidienne dans les campagnes (dont la série des Gagne-misère, vendue à plus de 40 000 ex.). Journaliste (à La République du Centre), il a publié des centaines d'entretiens avec ceux qui incarnent cette France paysanne aujourd'hui disparue. Son ?uvre a été saluée par l'Académie française et l'Institut de France, et lui-même est Chevalier dans l'Ordre des Arts et Lettres.

empty