[eBook] Dictionnaire amoureux ; du cinéma

Résumé

Cinéphile curieux et passionné, Jean Tulard nous livre avec beaucoup d'humour son « Dictionnaire amoureux du cinéma ». Vagabondage personnel écrit au gré de ses souvenirs, de ses émotions tout autant que de sa fantaisie, nous y côtoyons pêle-mêle aussi bien les chefs d'oeuvre que les films classés X, Isabelle Adjani que Michèle Morgan, Orson Welles que Pedro Almodovar, « Les Enfants du paradis » que « La Vie des autres ».0300Etre né avec le cinéma parlant et voir des films depuis l'âge de sept ans permet de parler avec amour du Septième Art. Avec nostalgie aussi. Le cinéma était jadis une fête et un spectacle. On choisissait sa salle, l'ouvreuse nous plaçait, les lumières s'éteignaient, un rideau s'écartait. Sur l'écran se succédaient les actualités, un documentaire et un dessin animé ; puis venait l'entracte avec ses esquimaux glacés ; et c'était enfin le grand film tant attendu. Dans les années cinquante naquit une culture cinématographique à travers les longues files d'attente de la Cinémathèque, rue d'Ulm puis au Palais de Chaillot, les ciné-clubs et les revues spécialisées. Aujourd'hui, près de cent films passent quotidiennement sur le petit écran, et le DVD permet de constituer son Panthéon cinématographique.Le cinéma a perdu beaucoup de sa magie. Mais comment ne pas continuer à l'aimer ?0300Etre né avec le cinéma parlant et voir des films depuis l'âge de sept ans permet de parler avec amour du Septième Art. Avec nostalgie aussi. Le cinéma était jadis une fête et un spectacle. On choisissait sa salle, l'ouvreuse nous plaçait, les lumières s'éteignaient, un rideau s'écartait. Sur l'écran se succédaient les actualités, un documentaire et un dessin animé ; puis venait l'entracte avec ses esquimaux glacés ; et c'était enfin le grand film tant attendu. Dans les années cinquante naquit une culture cinématographique à travers les longues files d'attente de la Cinémathèque, rue d'Ulm puis au Palais de Chaillot, les ciné-clubs et les revues spécialisées. Aujourd'hui, près de cent films passent quotidiennement sur le petit écran, et le DVD permet de constituer son Panthéon cinématographique.Le cinéma a perdu beaucoup de sa magie. Mais comment ne pas continuer à l'aimer ?

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782259213714
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 442 Pages
  • Action copier/coller Dans le cadre de la copie privée
  • Action imprimer Dans le cadre de la copie privée
  • Poids 5 404 Ko
  • Lectorat Tout public
  • Distributeur Editis

Jean Tulard

Membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Paris-Sorbonne, Jean Tulard a présenté Nous étions à Austerlitz : 2 décembre 1805, ainsi que La Petite Fiancée de Napoléon : souvenirs de Betsy Balcombe (Tallandier). Il a également publié chez Tallandier : Napoléon et la Noblesse d'Empire, et Napoléon au jour le jour.ÿSes derniers ouvrages Napoléon, chef de guerre et Napoléon et 40 millions de sujets (Tallandier), ont connu un grand succès.

empty