Mythologiques t.2 ; du miel aux cendres

À propos

La suite du premier volume des Mythologiques, Le cru et le cuit
Lune de miel, lune de fiel... Les dictons populaires abondent en contrastes de ce genre, qu'on croirait issus d'assonances et d'homophonies propres à chaque langue, plutôt que d'une réflexion qui puise sa substance aux racines mêmes de l'esprit. Pourtant, c'est en les prenant pour guide ou en les mettant à l'épreuve d'expériences exotiques que ce livre retrouve des vérités, aux deux sens du terme premières ; pétrifiées dans des métaphores banales, éculées par l'usage, mais chargées, cependant,d 'évidences qui s'imposent, dès lors qu'une grille neuve leur rend un sens qu'on avait toujours méconnu.
Partant de l'opposition du miel et du tabac, présente aussi chez nous comme l'attestent maintes locutions, mais qui tient une place beaucoup plus considérable dans la vie et la pensée des Indiens de l'Amérique du Sud, on explore à travers leurs mythes deux itinéraires qui se rejoignent : car le miel exprime la puissance séductrice de la nature, tandis que la fumée du tabac s'élevant vers les êtres surnaturels retient l'homme sur la voie qui l'éloigne de la culture, surtout pendant la saison sèche où la nourriture se fait rare et où la collecte des produits sauvages offre la seule chance de subsister.
Cette mythologie de la disette, évocatrice d'un carême tropical auquel ne manquent même pas les instruments des ténèbres, se déroule dans un décor rustique à la façon d'une églogue. Mais la naïve et fraîche histoire de " la fille folle de miel " ou celle, plus âpre, du " festin de la grenouille ", procèdent à l'aide de symboles qui, pour concrets qu'ils soient, articulent une logique des formes, sous-jacente à la logique des qualités dont le premier volume de ces
Mythologiques avait établi l'existence. On dévoile donc ici dans la pensée mythique, en plus d'une rationalité latente, une capacité philosophique de s'élever aux abstractions, à laquelle rien d'essentiel n'a manqué, sinon peut-être les conditions sociales et politiques, pour franchir le seuil qui eût permis à la science de s'instaurer.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Ethnologie

  • Auteur(s)

    Claude Lévi-Strauss

  • Éditeur

    Plon

  • Date de parution

    13/11/2014

  • Collection

    Fonds Claude Lévi-Strauss

  • EAN

    9782259228640

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    500 Pages

  • Poids

    2 667 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Ref catalogue

    /ean/9782259228640

Claude Lévi-Strauss

Claude Lévi-Strauss (1908 à Bruxelles, 2009) est un anthropologue et ethnologue français. Agrégé de philosophie en 1931, il part enseigner la sociologie à São Paulo de 1935 à 1939. Il dirige alors plusieurs expéditions ethnologiques auprès des populations indiennes nambikwara, caduveo et bororo. Directeur d'études à l'École pratique des hautes études en 1950, il est élu au Collège de France en 1959 où il occupe la chaire d'anthropologie sociale jusqu'en 1982. Figure fondatrice du structuralisme, père de l'anthropologie structurale, grand écrivain, Lévi-Strauss a renouvelé en profondeur les sciences humaines et sociales.
- Les structures élémentaires de la parenté (PUF, 1949 ; nouv. éd. revue, Mouton, 1967)
- Tristes tropiques (Plon, 1955)
- Anthropologie structurale (Plon, 1958)
- Mythologiques (Plon, 1964-71)

empty