À propos

Le livre de référence sur le sujet qui prône, hier comme aujourd'hui, la fin des " guerres de religions ".En avril 1598, Henri IV ratifie le célèbre édit de Nantes qui met fin à plus de trente ans de guerres civiles. Ce texte fondateur règle pour près d'un siècle les rapports entre catholiques et protestants, jusqu'à sa révocation par Louis XIV en 1685.
Il serait pourtant anachronique de voir dans l'édit de Nantes la charte du protestantisme français, car " tolérance ", alors, n'a pas le même sens qu'aujourd'hui. Il s'agit bien plutôt d'un compromis inégal, qui vise au " vivre ensemble " en permettant sur un même territoire la coexistence officielle de deux Eglises opposées, mais aussi de deux cultures. A l'heure où les religions sont redevenues des marqueurs d'identité, la lecture de ce texte, qui prêche la fin des conflits religieux, est particulièrement salutaire.
Préface inédite
Nouvelle édition revue et corrigée


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Temps modernes (de 1492 à 1799)


  • Auteur(s)

    Bernard Cottret

  • Éditeur

    Tempus Perrin

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    01/10/2016

  • Collection

    Tempus

  • EAN

    9782262069667

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    637 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    1 491 Ko

  • Diffuseur

    Editis-Interforum

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    2.0.1

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Bernard Cottret

Bernard Cottret, membre senior de l'Institut universitaire de France, enseigne l'histoire des civilisations anglo-saxonnes à l'université de Versailles-Saint-Quentin. Moderniste internationalement connu, spécialiste des cultures anglaise et américaine, et aussi du protestantisme, il a publié des biographies de Calvin et de Rousseau, d'Henry VIII et de Cromwell, et des essais sur l'édit de Nantes et la Réforme protestante.

empty