Toulouse-Lautrec en rit encore

À propos

Qui est Séraphin Cantarel ?Depuis son plus jeune âge, Séraphin Cantarel rêvait d'être diacre. Mais Comment préten-dre entrer dans les ordres quand, au lendemain de la seconde guerre mondiale, on est issu d'un père ouvertement com-muniste et d'une mère dont l'unique religion est la neurasthénie ? Inscrit en catimini à l'Institut des Arts de la ville rose, il aspire à décrocher une licence de Lettres Classiques, Grec et Latin, avant de convoiter la très prestigieuse Ecole du Louvre. Lettré, humaniste, Séraphin Cantarel se plaît à résoudre, avec une jubilation qui force l'admiration, les grandes énigmes de l'Histoire. Résumé : Ce matin d'avril 1975 tout le Palais de la Berbie à Albi est en émoi. Deux tableaux de Toulouse-Lautrec ont été décrochés dans la nuit et Paul Dupuy, l'un des plus fidèles gardiens du célèbre musée, est introuvable. À l'évidence, le système d'alarme a été neutralisé par les voleurs, à moins que ces derniers aient bénéficié de quelques complicités parmi un personnel que l'on croyait pourtant au-dessus de tout soupçon ?... La valeur des deux toiles subtilisées est considérée « inestimable » par Séraphin Cantarel, le très docte conservateur en chef du musée des Monuments français. Aussitôt, affublé de son jeune assistant Théo Trélissac, Cantarel se rend sur place. Les deux hommes sont très vite confrontés à une enquête pleine de chausse-trapes où la réputation de chacun est sérieusement mise à mal dans ce musée de province où les apparences sont trompeuses.

Rayons : Policier & Thriller > Policier

  • EAN

    9782264052964

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    172 Pages

  • Poids

    1 355 Ko

  • Distributeur

    Editis

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jean-Pierre Alaux

Homme de radio et de télévision, Jean-Pierre Alaux se consacre désormais à l'écriture. Il est l'auteur, avec Noël Balen, d'une série ?no-policière, Le Sang de la Vigne (Fayard), qui compte 17 volumes, et aujourd'hui adaptée en série télévisée avec Pierre Arditi. Après Toulouse-Lautrec en rit encore, Avis de tempête sur Cordouan et Et l'ange de Reims grimaça, il poursuit sa confrontation du roman policier au monde de l'art avec Saint-Michel, priez pour eux.

empty