Le Champ de vision

Traduit de l'ANGLAIS (ETATS-UNIS) par BRICE MATTHIEUSSENT

À propos

Walter McKee admire Gordon Boyd depuis toujours. Quand ce natif du Nebraska retrouve son ami loin de chez lui au Mexique, à l'occasion d'une corrida, la fascination est intacte. Il faut dire que Boyd est plutôt excentrique, ancien dramaturge devenu éleveur de taureaux. Lois McKee, quant à elle, est mal à l'aise, ne parvenant pas à oublier le baiser que Boyd lui avait donné jadis, avant son mariage avec Walter. Près d'eux sur les gradins se trouvent aussi le père de Lois, quasi aveugle, et le Dr Lehmann, psychanalyste viennois exilé aux États-Unis, accompagné de son ancienne patiente, Paula Kahler. Les uns et les autres prêtent plus ou moins attention à ce qui se déroule dans l'arène, chacun perdu dans ses pensées, se remémorant les événements du passé. Des bribes de vie, des regrets et des secrets refont surface et, en devenant aussi concrets que le spectacle qui se joue sous leurs yeux, rappellent à chacun la fragilité de l'existence.
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Brice Matthieussent.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Wright Morris

  • Traducteur

    BRICE MATTHIEUSSENT

  • Éditeur

    Christian Bourgois

  • Distributeur

    C.D.E.

  • Date de parution

    02/03/2023

  • EAN

    9782267051636

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    336 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    8 499 Ko

  • Diffuseur

    C.D.E.

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (pdf)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Wright Morris

  • Pays : Etats-unis
  • Langue : Anglais (etats-unis)

Photographe américain né en 1910 dans le Nebraska, Wright Morris publie ses premiers romans et nouvelles au milieu des années 1930. Ses écrits évoquent la vie dans le Midwest américain et le monde paysan des grandes plaines dans lequel il a vécu durant son enfance. De retour d'un voyage en Europe, il commence à utiliser l'image photographique dans des compositions qu'il nomme « photos-textes ». Cette approche novatrice de la relation texte-image va donner lieu à la publication de plusieurs ouvrages devenus aujourd'hui iconiques, parmi eux The Inhabitants (1946) et The Home Place (1948), qui s'appréhendent tels des « romans visuels ». Réalisées sur une courte période d'environ dix ans, ces images du monde rural de la Grande Dépression inscrivent le photographe dans la grande histoire de la photographie documentaire américaine de l'entre-deux-guerres.

empty