économie politique des capitalismes ; théorie de la régularisation et des crises

À propos

Élaborée au début des années 1970, la théorie de la régulation emprunte à Marx le concept de capitalisme, à l'école des Annales le sens de la profondeur historique, et aux postkeynésiens les outils de la macroéconomie. Cet ouvrage, signé d'un de ses principaux théoriciens, en présente les notions centrales et la variété des méthodes, puis en synthétise les principaux résultats.
Pourquoi le régime de croissance des trente glorieuses s'est-il enrayé ? Comment expliquer que les innovations financières aient d'abord accéléré la croissance avant de déboucher sur une crise majeure ? L'euro, supposé unifier le vieux continent, ne creuse-t-il pas une fracture Nord-Sud ?
La théorie de la régulation répond à ces questions. Lors de sa création, dans les années 1970, elle a emprunté à Marx l'analyse de la dynamique du capitalisme, à l'école des Annales la nécessité d'une mise en perspective historique longue, aux post-keynésiens les outils de la macroéconomie. Depuis, elle n'a pas cessé de retravailler ses concepts, ses méthodes, et d'étendre son champ d'application. Aujourd'hui, sous l'hypothèse fondatrice du rôle déterminant des institutions et de leur architecture, elle est une économie politique qui explique les régimes de croissance stabilisée et leurs crises, avec une attention particulière à l'articulation de l'économique et du politique.
Cet ouvrage expose les notions centrales de la théorie de la régulation en les situant par rapport aux théories orthodoxes, mais aussi aux différentes alternatives hétérodoxes. Ce manuel d'économie politique, sans équivalent, synthétise plusieurs décennies de travaux d'un réseau international de chercheurs.

Rayons : Entreprise, économie & droit > Sciences économiques > Histoire économique

  • EAN

    9782348056130

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    5 816 Ko

  • Distributeur

    Editis

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty