[eBook] Maiba

Traduction MIREILLE VIGNOL  - Langue d'origine : ANGLAIS

Résumé

Premier roman papou traduit en langue française. Maiba, dernière héritière d'une chefferie en désuétude et en proie au scandale, est négligée pendant l'enfance qu'elle passe dans la famille de son oncle et sa tante, mais elle bénéficie de l'amour et du respect de ses cousins Sibil et Royal Bob Rabobo. Peu à peu, la petite sauvageonne gagne en sagesse et réussit à rassembler le village qui est déchiré entre les forces opposées de la modernité et de la tradition. Alors que la stabilité séculaire de sa société s'effrite, Maiba prend conscience des faiblesses de sa communauté et réussit à enrayer la violence qui la menace. À travers les souffrances de Maiba, c'est toute la complexité d'un pays confronté à un monde diamétralement opposé à ses traditions qu'expose la plume poétique de Russell Soaba.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

  • EAN 9782367341798
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 229 Pages
  • Action copier/coller Dans le cadre de la copie privée
  • Action imprimer Dans le cadre de la copie privée
  • Partage Dans le cadre de la copie privée
  • Distributeur Immatériel

Russell Soaba

  • Naissance : 1-1-1950
  • Age : 69 ans
  • Pays : Papouasie

Né en 1950 à Tototo, dans la province de Milne Bay, Russell Soaba est sans doute le plus grand écrivain de Papouasie-Nouvelle- Guinée et l'un de ses penseurs les plus originaux. Son roman Maiba est étudié dans les facultés de lettres et de philosophie du monde entier. Il a étudié en Australie et aux Etats-Unis, obtenu une maîtrise de lettres à la Brown University de Rhode Island, et il enseigne actuellement la littérature à l'Université de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Poète, essayiste, dramaturge et romancier, Soaba est par ailleurs directeur de collection chez Anuki Country Press et anime le blog Soaba's Storyboard.ÿRussell Soaba, pour qui l'anglais est la sixième ou septième langue, veut l'apprivoiser pour que « l'on puisse entendre le pouls et la cadence de sa propre langue en anglais ». Il estime que « les écrivains sont les médiateurs non officiels de leur pays. » « Mon écriture est extrêmement personnelle et intime. Car je crois que tout part de là. Tout commence par un individu, et s'étend ensuite à deux personnes, trois, puis la communauté entière. Les personnages que je crée sont des individus de Papouasie-Nouvelle- Guinée, ce qui veut dire qu'en m'intéressant à l'individuel, je ne travaille jamais seul. En réalité, je parle au nom de la population entière.ÿChacun de ses individus naît, hurle pour se faire entendre, devient sa propre personne, puis un homme ou une femme de Papouasie-Nouvelle-Guinée. J'exprime leurs peurs, leurs difficultés, leurs idylles, leurs tragédies et tout ce que nous partageons de plus humain. » (extrait d'un entretien avec Malum Nalu)

empty