Le merle

À propos

Un sombre soir, à Paris, dans l'un de ces nombreux débats où des « spécialistes » ergotaient sur les différences entre le roman noir et le roman « blanc », un type mystérieux dans le public s'est levé, outré, offusqué, déclarant : « N'importe comment, il n'y a qu'une littérature, c'est la littérature allemande ! » Et, digne, impérial, il a disparu.
J'étais saisi, coincé, aplati par la sentence. Ce soir-là j'ai décidé de prendre place, un jour, sur un rayonnage de librairie spécialisé dans cette fameuse et fumeuse « littérature allemande »...

Ainsi est né Arthur Keelt (Klagenfurt, Autriche, 1902 - Paris, 1982) et son unique et bref récit, Le Merle (Die Amsel), écrit en 1954 dans les montagnes de Styrie...
Selon Jean-Bernard Pouy, il se voulait un bouddhiste atypique. Peut-être doit-il à cette disposition d'esprit une écriture toute de simplicité et qui parfois atteint la grâce, ainsi qu'une rare hauteur de vue (2277 m).



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782367934242

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    176 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jean-Bernard Pouy

Jean-Bernard POUY est né en 1946. Parisien malgré lui et breton d'adoption. Libertaire depuis toujours. A encore des cheveux, ce qui n'est pas le cas de beaucoup de ses congénères. N'a pas le permis de conduire, comme beaucoup d'autres auteurs, même s'ils prétendent le contraire. N'écoute que du punk. Plus d'une centaine de romans, deux
cents nouvelles et autant d'articles. C'est dire qu'il est responsable d'une sacrée déforestation, alors qu'il n'a jamais voulu écrire. Mais on l'a forcé.

empty