Le dernier qui restera se tapera toutes les veuves (préface Delfeil de Ton)

À propos

Ce titre est celui de la chronique que Cavanna consacra en 1983 à la mort de son ami Reiser. De 1969 à 2013, dans les pages de Charlie hebdo, Cavanna signa plus de 60 textes détonants pour évoquer la disparition de maintes célébrités (De Gaulle, Mesrine, Mitterrand, Lady Di...), d'artistes et amis (Sartre, Reiser, Coluche, Doisneau, Topor...), mais aussi d'anonymes (un clochard) ou d'animaux qu'il chérissait.

Toute sa vie animé d'une féroce révolte contre la mort, Cavanna écrit ses nécrologies d'une plume caustique, irrévérencieuse, méditant sur l'illusion de la puissance, l'absurdité de la vie et la connerie humaine, avec une lucidité parfois bouleversante. Traversant près de cinquante ans d'histoire, cette anthologie originale forme l'un des livres les plus poignants de l'auteur.

Fondateur du mensuel satirique Hara-Kiri en 1960, puis de Charlie hebdo en 1970, François Cavanna (1923-2014), d'abord dessinateur, en deviendra le principal chroniqueur. Révélé au grand public comme un écrivain majeur avec ses récits Les Ritals (1978) et Les Russkoffs (1979, prix Interallié), cycle autobiographique conclu avec Crève, Ducon ! (Gallimard, 2020), il a signé plus de soixante livres. Son humanisme, sa verve et ses coups de gueule ont marqué plusieurs générations de lecteurs.


Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Auteur(s)

    François Cavanna

  • Éditeur

    Editions Wombat

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Date de parution

    20/01/2023

  • Collection

    LES INTEMPESTIFS

  • EAN

    9782374982250

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Poids

    1 249 Ko

  • Diffuseur

    Harmonia Mundi

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    3.0

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

François Cavanna

De père italien et de mère nivernaise, Cavanna, disparu le 30 janvier 2014 à 90 ans, était né à Nogent-sur-Marne. Après son brevet élémentaire, un premier emploi à seize ans, trieur aux PTT. 1940 : l'exode. Cavanna est vendeur sur les marchés, apprenti maçon... avant d'être requis pour le STO. À partir de 1949, il commence une carrière de dessinateur puis de journaliste, qui le mènera à Hara-Kiri et Charlie Hebdo. Des Russkoffs (Belfond, prix Interallié 1978) à Lune de Miel (Gallimard, 2011), il signe récits et des essais corrosifs dont De Coluche à Mitterrand (l'Archipel, 1993) et La Belle Fille sur le tas d'ordures (l'Archipel, 1991).

empty