Le petit Léonard décodé

À propos

A l'occasion de la commémoration de la mort de Léonard de Vinci, Boucq rend hommage au génie de la Renaissance et, par ailleurs, voisin d'immeuble de son personnage fétiche, Jérôme Moucherot, à travers deux grandes histoires inédites qui font pénétrer dans l'intimité loufoque du fameux peintre de La Joconde.
Le tout accompagné de ses dessins parus sur le site du Monde et sa page Facebook. Le livre sera également un catalogue de forme humoristique, entre le magazine féminin et la revue illuminati,  qui accompagnera l'exposition qui se tiendra au Musée de la franc-maçonnerie du 11 mai à début octobre.
Le tout sera alterné avec des textes où sont révélés les diagrammes cachés derrière les peintures de Léonard de Vinci et leur lien avec ceux qu'on retrouve dans la conception des cathédrales et comment il l'applique à certaines de ses bds comme son Face de Lune.
 

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Humour

  • EAN

    9782376500414

  • Disponibilité

    Disponible

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

François Boucq

François Boucq est né à Lille en 1955. Très jeune et sans formation particulière, il propose des caricatures à des magazines comme Le Point ou L'Expansion qui les publient. Il signe plusieurs albums mais c'est avec Les pionniers de l'aventure humaine (Casterman 1984) qu'il connaît la notoriété. Depuis lors sont parus, toujours chez Casterman, La femme du magicien (1986) - qu'il cosigne avec Jérôme Charyn et qui obtient l'Alfred du meilleur album la même année - Point de fuite pour les braves (1986), La pédagogie du trottoir (1987), Bouche du diable (1990, scénario de Charyn) et, à partir de 1992, sur un scénario de Jodorowsky, la série Face de Lune (deux albums sur trois déjà publiés). Rappelons que La dérisoire effervescence des comprimés a obtenu en 1991 le Prix du meilleur album BD à Charleroi et le Prix RTL de la bande dessinée. En 1993, il nous a donné Un point c'est tout, suivi, en 1994, de Les dents du recoin, le premier album des aventures de Jérôme Moucherot. En 1996, Boucq nous propose une suite de petites histoires mettant en scène la Mort, mais à sa façon, c'est à dire avec humour, légèreté et talent : c'est La rage de vivre. Cet album est suivi en 1998 de Sus à l'imprévu ! et du Péril pied-de-poule, deux albums consacrés à Jérôme Moucherot. Le quatrième album de cette série, J'assure ! est paru en octobre 1999. François Boucq a été désigné Grand Prix de la bande dessinée Angoulême 1998 pour l'ensemble de son oeuvre.

empty