Une semaine entre deux dimanches

À propos

En 2017, un député doit choisir s'il se présente ou non dans le village qui l'a vu naître et grandir.
François Jacpierre, député depuis 2007, a dit qu'il ne solliciterait jamais un troisième mandat. Pourtant, ce dimanche 7 mai 2017, à l'issue des élections présidentielles, son parti lui demande de se représenter, non dans sa circonscription d'élection mais à Elbeuf, ville qui l'a vu naître et grandir.
Avant de donner sa réponse, François parcourt une semaine durant les lieux de son enfance, de son adolescence, de sa jeunesse.
Cette semaine nous conduit au dimanche 18 juin 2017 pour découvrir sa réponse. L'occasion de confier son histoire, celle de la vie quotidienne d'une famille nombreuse des années 50 dans un quartier populaire, celle des silences et des non-dits, celle des rires et des pleurs, celle de la vie et de la mort, celle des copains, des amours, des premiers engagements.
Candidat ou non, est-ce le plus important ?
Découvrez ce roman dans lequel un homme est confronté à un choix bien difficile qui pourrait changer sa vie. Une immersion dans la France populaire des années 50.
EXTRAIT
Nous arrivons à Elbeuf et engageons la voie sur berge jusqu'à sa sortie de la rue de Rouen.
François joue le GPS :
- Au rond-point prendre la deuxième sortie, direction Elbeuf épicerie SANAC de la Rue de Rouen.
Face au numéro 17, François me fait stationner la voiture sur le parking d'un immeuble. Devant nous une alignée de maisons à deux étages en briques rouges, séparées par un couloir fermé. Le numéro 17 ne présente rien de plus si ce n'est sa grande fenêtre en façade.
- C'est l'emplacement de la vitrine de l'épicerie. Comme tu vois, il n'y a plus d'épicerie, la vitrine a laissé place à une baie vitrée double battant.
Assis dans la voiture, François sort de son sac à dos le thermos, les dosettes de café et le chocolat noir à la pointe de fleur de sel bien entendu.
- Je ne peux pas te parler du déménagement. C'était pendant l'été et nous étions à la colo. Mais je me souviens de ce dimanche 15 janvier 1961. J'ai vraiment réalisé le changement
Le ciel est gris ce dimanche. Le lendemain j'ai sept ans.
Depuis le début de l'hiver il fait doux. Ce n'est pas comme l'an dernier où, au moment des anniversaires, il y avait plein de neige. Pendant une semaine, on a fait des glissades monstrueuses dans la descente vers la place du Bassin, à l'école et au Jardin public. Même le jeudi à La Londe c'était super.
À PROPOS DE L'AUTEUR
Philippe Lebeau est né à Elbeuf (76) le 16 janvier 1954 dans le quartier du Puchot avant sa déconstruction et sa réhabilitation dans les années 60. Il est le dernier d'une famille de 6 enfants.
De manoeuvre à chimiste, il a travaillé pendant 20 ans dans une usine de l'agglomération elbeuvienne avant de partir diriger une Auberge de Jeunesse dans les Alpes pendant 4 ans. De retour en Normandie, il reprend ses études et dirige plusieurs associations d'éducation populaire dans les domaines de l'action sociale et de l'économie sociale et solidaire.
Ancien militant syndical et politique, il est, aujourd'hui, fortement engagé dans la mouvance associative de l'éducation populaire.
Une semaine entre deux dimanches est son premier roman

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles > Nouvelles

  • EAN

    9782378734695

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    1 536 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty