La fin du monde viking

À propos

Entre les VIIe et XIIe siècle, les mondes nordiques entrent dans l'histoire de l'Occident. Leurs populations, polythéistes, deviennent chrétiennes, alors même que, parallèlement, les raids vikings prennent pour cibles les monastères et les églises du continent européen. Phénomène massif s'inscrivant dans la longue durée, la christianisation affecte les croyances religieuses mais, plus encore, les représentations politiques et la structure des sociétés du nord de l'Europe, la place des femmes ou bien encore les modes onomastiques. Stéphane Coviaux montre que ces mutations profondes s'expliquent autant par les initiatives venues du sein même de la société viking que par l'organisation de missions en provenance du monde chrétien.

En croisant la runologie, l'archéologie funéraire, la poésie des scaldes, les textes de lois, les sagas islandaises et l'architecture religieuse, l'auteur signe un ouvrage enlevé qui jette un regard aussi neuf qu'inattendu sur ces mondes méconnus.

  • EAN

    9782379333262

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    378 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    8 540 Ko

  • Distributeur

    Flammarion

  • Support principal

    ebook (ePub)

Stéphane Coviaux

Maître de conférences en histoire médiévale à l'université Paris I-Panthéon Sorbonne.

empty