La théorie spinoziste des rapports corps/esprits et ses usages actuels

À propos

Dans le cadre des débats actuels autour de ce que l'on appelle The mind and body problem, la conception spinoziste de l'unité du corps et de l'esprit est souvent invoquée comme un modèle et une référence, susceptibles d'éclairer l'approche théorique du problème et de fonder une nouvelle pratique scientifique. Contre l'erreur mémorable de Descartes, le neurobiologiste Antonio Damasio proclame ainsi que Spinoza avait raison. Qu'en est-il exactement ? L'auteur de l'Éthique invite, semble-t-il, à mettre un terme aux querelles entre monistes et dualistes en proposant de penser l'esprit et le corps comme un seul et même individu concevable sous deux expressions physique et mentale. C'est cette solution originale et ses usages contemporains qui sont examinés ici à la lumière des recherches les plus récentes. Il s'agit tout autant de revenir sur la doctrine, mal comprise sous le nom de « parallélisme psychophysique », que de faire le point sur son utilisation au XXe et XXIe siècles, dans le cadre des philosophies du langage et de la déconstruction, ainsi que dans les domaines de la neurobiologie, de la psychanalyse ou encore de la toute nouvelle psychomotricité.


Rayons : Sciences & Techniques > Médecine > Santé > Médecines douces (pratique)


  • Auteur(s)

    Chantal Jaquet

  • Éditeur

    Hermann

  • Distributeur

    Numilog

  • Date de parution

    18/11/2009

  • EAN

    9782705677046

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    248 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb pages copiables

    25

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb pages imprimables

    125

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    973 Ko

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (pdf)

  • Version ePub

  • Dewey

    100

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

empty