Orange stressé ; le management par le stress à France Télécom

À propos

Mal-être généralisé chez FT, recours aux anxiolytiques, progression des arrêts maladie de longue durée, augmentation des démissions et la multiplication troublante de suicides de salariés sur leur lieu de travail. Un management « sournois » et « vicieux », laboratoire pour la gestion du personnel par la souffrance au travail.0500 C´est cette réalité méconnue que dévoile ce livre, fruit d´une enquête auprès de salariés, de syndicalistes, de médecins ou d´experts en santé au travail. Et qui s´appuie également sur les travaux de l´Observatoire du stress et des mobilités forcées à France Télécom, créé à l´initiative d´organisations syndicales. Ivan du Roy y montre comment le « management par le stress » a été érigé en système par les dirigeants de l´entreprise, dans le but notamment de pousser vers la sortie des milliers de salariés. Ce management « sournois » et « vicieux » ? selon les mots des salariés ? s´est progressivement déployé avec la privatisation, alors que les profits s´accroissaient. En ce sens, le cas de France Télécom est tristement exemplaire : c´est un laboratoire pour la gestion du personnel par la souffrance au travail, une expérimentation de ce qui peut se produire demain dans d´autres grandes entreprises et services publics, de La Poste à l´Éducation nationale.0300 C´est cette réalité méconnue que dévoile ce livre, fruit d´une enquête auprès de salariés, de syndicalistes, de médecins ou d´inspecteurs du travail. Et qui s´appuie également sur les travaux de l´« Observatoire du stress et des mobilités forcées à France Télécom », créé en 2007 à l´initiative d´organisations syndicales. Ivan du Roy y montre comment le « management par le stress » a été érigé en système par les dirigeants de l´entreprise, dans le but notamment de pousser à la démission des dizaines de milliers de salariés, jugés en surnombre. Ce management « sournois » et « vicieux » ? selon les mots des salariés ? s´est progressivement déployé avec la privatisation, afin aussi de briser la culture héritée du service public et d´accroître encore les profits. En ce sens, le cas de France Télécom est tristement exemplaire : c´est un laboratoire pour la gestion du personnel par la souffrance au travail, une expérimentation de ce qui peut se produire demain dans d´autres grandes entreprises et services publics, de La Poste à l´Éducation nationale.0300France Télécom est devenue un géant mondial des télécommunications. L´ancienne entreprise publique est présentée comme le modèle d´une privatisation réussie. Mais il y a un grave revers à cette médaille : deux sur trois de ses 100 000 salariés hexagonaux se déclarent stressés. Un mal-être généralisé qui a pour symptômes la banalisation du recours aux anxiolytiques, la progression des arrêts maladie de longue durée, l´augmentation des démissions et la multiplication troublante de suicides de salariés sur leur lieu de travail. C´est cette réalité méconnue que dévoile ce livre, fruit d´une enquête auprès de salariés, de syndicalistes, de médecins ou d´inspecteurs du travail. Ivan du Roy y montre comment le « management par le stress » a été érigé en système par les dirigeants de l´entreprise, dans le but notamment de pousser à la démission des dizaines de milliers de salariés, jugés en surnombre.0400Introduction. Un désastre social « Si seulement mon geste pouvait servir à quelque chose » « Vous n´entendrez plus parler de moi demain » Dix-huit suicides et tentatives de suicides en dix-huit mois Deux salariés sur trois se déclarent stressés Une armée de fonctionnaires modernise le réseau Bruits de bottes néolibérales Le vent de la dérégulation souffle sur Bruxelles Étienne Davignon, un homme d´affaires influent à la Commission Michel Rocard et Paul Quilès ouvrent la boîte de Pandore La « deuxième gauche », adepte de Milton Friedman ? 3. Privatisation (1993-1997) Quand un lobby industriel élabore les directives européennes Guérilla parlementaire contre la privatisation Le gouvernement Jospin trahit la parole donnée Mouvement social et deal syndical Premiers signes de stress La poule aux oeufs d´or Miche

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Entreprise, économie & droit > Entreprise, gestion et management > Entreprise généralités > Faits de société / Actualité

  • EAN

    9782707159908

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    214 Pages

  • Poids

    652 Ko

  • Lectorat

    Tout public

  • Distributeur

    Editis

empty