Les refusants ; comment refuse t-on de devenir un éxécuteur ?

À propos

Au terme d'une vaste étude de cas de refusants, aux ordres criminels, à l'autorité, Philippe Breton apporte dans ce livre une contribution inédite aux débats sur les questions des mécanismes de la violence humaine et de la justice.0500 En dépit de leur quasi invisibilité -  ils commentent rarement leur acte -, on trouve des refusants aussi bien parmi les SS durant la Seconde Guerre mondiale, parmi les génocidaires au Rwanda, dans les guerres du Viêt-nam ou d´Algérie, ou encore parmi les kamikazes islamistes. N´évoquant aucune idéologie politique, religieuse ou même humaniste, ces personnes ne sont pas des résistants. Alors que les tueurs en appellent à la vengeance - bien plus qu´à la haine raciste ou à la nécessité d´obéir aux ordres - pour que s´exerce une « légitime justice », les refusants se révèlent imperméables à cet argument. Dès lors, une nouvelle question se pose : pourquoi, dans des contextes de crise extrême, certains sont-ils accessibles à la problématique de la vengeance et d´autres non ? Grâce à une longue enquête, Philippe Breton apporte une contribution inédite aux débats sur les mécanismes de la violence, insistant sur l´importance que revêt encore aujourd´hui le principe de vengeance dans l´éducation et la culture de la plupart des sociétés humaines.0300 En dépit de leur quasi invisibilité ? puisqu´ils commentent rarement leur acte ?, on trouve des refusants partout : aussi bien parmi les SS sur le Front de l´Est, durant la Seconde Guerre mondiale, que parmi les Hutus au Rwanda, parmi les tueurs de Sabra et Chatila ou encore les kamikazes islamistes. Ces personnes ne font pas acte de résistance : elles n´invoquent aucune idéologie ? politique, religieuse ou même humaniste ?, mais se bornent à refuser d´exécuter les ordres. Et, alors que les tueurs font, le plus souvent, valoir leur droit à la vengeance pour que s´exerce une « légitime justice », les refusants se révèlent, quant à eux, insensibles à cet argument. Dès lors, une nouvelle question se pose : pourquoi, lorsque la notion de justice bascule, certains sont-ils accessibles à la problématique de la vengeance et d´autres non ? Au terme d´une vaste étude de cas de refusants, Philippe Breton apporte dans ce livre une contribution inédite aux débats sur les questions des mécanismes de la violence humaine et de la justice.0300Parmi les SS sur le Front de l´Est, durant la Seconde Guerre mondiale, ou parmi les Hutus au Rwanda, ou les tueurs de Sabra et Chatila ou encore les kamikazes islamistes, se trouve des "refusants", à savoir ceux qui se bornent à refuser d´exécuter les ordres. Dès lors, une nouvelle question se pose : pourquoi, lorsque la notion de justice bascule, certains sont-ils accessibles à la problématique de la vengeance et d´autres non ? Au terme d´une vaste étude de cas de refusants, Philippe Breton apporte dans ce livre une contribution inédite aux débats sur les questions des mécanismes de la violence humaine et de la justice.0400Introduction 1. Qui sont les refusants ? Dans l´oeil du cyclone Les massacres sur le front de l´Est Les crimes de guerre du conflit vietnamien : My Laï (1968) Torture et exécutions sommaires dans la guerre d´Algérie Y a-t-il eu des refusants au Rwanda ? La volte-face du kamikaze Le refus des crimes de guerre Ne pas être complice de crimes en préparation L´expérience de Milgram La peur du sang : le refus de continuer à tuer Combien y a-t-il de refusants ? 3. Comment expliquer le geste des refusants ? Le silence sur cette réalité La rivalité des acteurs La fascination pour la question du Mal Comment expliquer la bifurcation des destins ? L´exécuteur est-il un sauvage ? Les effets de la « division psychique » Deux paradigmes explicatifs dominants Une vision irénique du refusant Un refusant libre et désobéissant ? Un refusant humaniste antiraciste ? L´hypothèse de l´argument vindicatif Paroles de vengeance Un nouveau cadre d´interprétation 7. Les raisons de la séparation des trajectoires La « légitimité » du principe vindicatif Le jeu des circonstances Les effets de la socialisation par la violence Profils cro

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

  • EAN

    9782707159915

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    217 Pages

  • Poids

    596 Ko

  • Lectorat

    Public motivé

  • Distributeur

    Editis

  • Support principal

    ebook (ePub)

Philippe Breton

Philippe Breton, né en 1951, docteur d'État en sciences de l'information et de la communication, est chercheur au CNRS, chargé de cours à l'Université Paris I - Sorbonne et à l'Université Marc Bloch de Strasbourg. Il est notamment l'auteur, aux Éditions La Découverte, de Le culte de l'internet (2000) et L'argumentation dans la communication (2003).

empty