[eBook] La condition littéraire ; la double vie des écrivains

Résumé

Si les écrivains parlent et écrivent beaucoup sur eux-mêmes, sur leur identité et sur leur conception de l'écriture, force est de constater qu'on les connaît en réalité très mal. Faute d'enquête solide et rigoureuse, on se contente souvent d'une vision commode et désincarnée de l'écrivain, tout entier consacré à la littérature, sa raison de vivre. C'est cette enquête qu'a conduite Bernard Lahire. Il en expose les résultats passionnants dans ce livre. Il y montre que les écrivains forment une population tout à fait singulière : à la différence des ouvriers, des ingénieurs, des médecins ou des patrons, qui passent tout leur temps de travail dans un univers professionnel unique et tirent l'essentiel de leur revenu de ce travail, la grande majorité des écrivains vivent une situation de double vie. Amenés à cumuler activité littéraire et second métier, ils alternent en permanence temps de l'écriture et temps des activités professionnelles rémunératrices. Il apparaît aussi que, parmi les écrivains, les plus grands professionnels d'un point de vue littéraire, c'est-à-dire ceux qui mettent le plus d'art dans ce qu'ils font, ont très peu de chance d'être les plus professionnels d'un point de vue économique, c'est-à-dire de vivre des seuls revenus de leurs publications. Une telle situation de double vie n'est ni nouvelle, ni occasionnelle. Elle est pluriséculaire et structurelle. Et c'est à en comprendre les raisons et à en préciser les formes et les effets sur les écrivains et leurs oeuvres que cet ouvrage est consacré. Il permet de construire une anthropologie des conditions pratiques d'exercice de la littérature. En " matérialisant " les écrivains, c'est-à-dire en mettant au jour leurs conditions d'existence sociales et économique, en particulier leur rapport au temps, il apparaît que ni les représentations que se font les écrivains de leur activité ni leurs oeuvres ne sont détachables de ces différents aspects de la condition littéraire. Fruit d'une longue enquête en profondeur, remarquablement documenté, ce livre exceptionnel à plus d'un titre, permet de pénétrer les aspects les plus concrets du travail de dizaines d'écrivains contemporains aussi divers que Patrick Drevet et Brigitte Giraud, Alain Gagnol et Marcelin Pleynet, Enzo Cormann et Nicole Avril, Charles Juliet, Marc Lambron, Yves Bichet, Annie Zadek et bien d'autres.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782707161215
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 1 739 Pages
  • Action copier/coller Dans le cadre de la copie privée
  • Action imprimer Dans le cadre de la copie privée
  • Poids 5 097 Ko
  • Distributeur Editis

Série : Non précisée

Bernard Lahire

Bernard Lahire est professeur de sociologie à l'Ecole normale supérieure Lettres et Sciences humaines et directeur du Groupe de recherche sur la socialisation (CNRS / Université Lyon-II / ENS-LSH). Il est notamment l'auteur de Tableaux de familles (Gallimard / Seuil, 1995), L'Homme pluriel (Nathan, 1998), L'Invention de l'" illettrisme " (La Découverte, 1999, 2005), Portraits sociologiques (Nathan, 2002), L'Esprit sociologique (La Découverte, 2005) et de La Condition littéraire (La Découverte, 2006).

empty