Le mythe de l'entreprise

À propos

Depuis le début des années quatre-vingt, la mode de l'entreprise et de son éthique s'est érigée à la dimension d'un véritable mythe, quasi-intouchable. Mais si les manifestations du mythe sont multiples et spectaculaires, on connaît beaucoup moins bien l' " idéologie managériale " qui en constitue la doctrine. C'est d'abord cette face obscure du mythe de l'entreprise qu'explore ici Jean-Pierre Le Goff : à partir d'une analyse critique approfondie de l'extraordinaire - et souvent comique - littérature que constituent les " chartes " et" projets d'entreprise " et de la façon dont ils sont mis en oeuvre, dans le privé comme dans le public, l'auteur met à jour les pratiques de manipulation des individus auxquelles ils donnent lieu. Dans la seconde partie de cet essai, Jean-Pierre Le Goff replace cette idéologie dans l'évolution historique des sociétés industrielles. Sa relecture de l'ordre productif du XIXe siècle, de l'utopie saint-simonienne et du courant chrétien modernisateur de l'après-guerre met à jour l'imaginaire industriel qui a imprégné le développement de nos sociétés et continue de fasciner nombre de managers et d'hommes politiques. (Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 1996)

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Entreprise, économie & droit > Entreprise, gestion et management > Entreprise généralités > Faits de société / Actualité

  • EAN

    9782707176264

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    777 Pages

  • Poids

    720 Ko

  • Distributeur

    Editis

Jean-Pierre Le Goff

  • Naissance : 1-1-1942
  • Décès :1-1-2012 (Mort il y a 8 ans à l'âge de 70 ans)
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Jean-Pierre Le Goff (1942-2012) a développé un territoire littéraire singulier, adjacent au surréalisme, à la banalyse et à la 'pataphysique. Restés jusqu'alors inédits, ces textes écrits dans les années 1970 et réunis par le poète lui-même racontent, comme ses Coquillages, l'insolente poésie du hasard.

empty