La culture des individus ; dissonances culturelles et distinction de soi

À propos

Une nouvelle image du monde social, qui ne néglige pas les singularités individuelles et évite la caricature culturelle des groupes. Passage en poche d'un des livres événement de la sociologie contemporaine. De caricatures en vulgarisations schématiques des travaux sociologiques, on a fini par penser que nos sociétés, marquées par le maintien de grandes inégalités sociales d'accès à la culture, étaient réductibles à un tableau assez simple : des classes dominantes cultivées, des classes moyennes caractérisées par une " bonne volonté culturelle " et des classes dominées tenues à distance de la culture. Dans ce livre qui combine solidité argumentative et ampleur du matériau empirique, Bernard Lahire propose de transformer cette vision simpliste. Il met ainsi en lumière un fait fondamental : la frontière entre la " haute culture " et la " sous-culture " ou le " simple divertissement " ne sépare pas seulement les classes sociales, mais partage les différentes pratiques et préférences culturelles des mêmes individus, dans toutes les classes de la société. Il montre qu'une majorité d'individus présentent des profils dissonants qui associent des pratiques culturelles allant des plus légitimes aux moins légitimes. Si le monde social est un champ de luttes, les individus sont souvent eux-mêmes les arènes d'une lutte des classements, d'une lutte de soi contre soi. Une nouvelle image du monde social apparaît alors, qui ne néglige pas les singularités individuelles et évite la caricature culturelle des groupes.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Travail social / Aide sociale

  • EAN

    9782707189707

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    1 130 Pages

  • Poids

    5 276 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Bernard Lahire

Bernard Lahire est professeur de sociologie à l'Ecole normale supérieure Lettres et Sciences humaines et directeur du Groupe de recherche sur la socialisation (CNRS / Université Lyon-II / ENS-LSH). Il est notamment l'auteur de Tableaux de familles (Gallimard / Seuil, 1995), L'Homme pluriel (Nathan, 1998), L'Invention de l'" illettrisme " (La Découverte, 1999, 2005), Portraits sociologiques (Nathan, 2002), L'Esprit sociologique (La Découverte, 2005) et de La Condition littéraire (La Découverte, 2006).

empty