[eBook] Les illusions du management ; pour le retour du bon sens

Résumé

Depuis plusieurs années, le management des ressources humaines est en crise, mais il ne semble guère se débarrasser de ses illusions. Le paradoxe est saisissant : on ne cesse de parler de management, on cherche toujours la méthode ou le remède miracle, mais on n'entend que très rarement ceux qui pratiquent le management au plus près des réalités de l'entreprise. À l'opposé de la langue de bois managériale, Jean-Pierre Le Goff donne ici la parole aux acteurs de terrain. Il est allé interroger dans de grandes entreprises industrielles les ingénieurs et les cadres confrontés quotidiennement aux problèmes concrets. Leurs paroles et leurs pratiques sont une critique en acte des illusions du management. En s'appuyant sur cette critique, Jean-Pierre Le Goff développe une analyse qui remet en cause les schémas dominants et donne des propositions en matière de formation. Lors de sa première publication en 1993, cet ouvrage a été couronné par le " prix Manpower de l'ouvrage de ressources humaines ". Dans une postface inédite à cette nouvelle édition, l'auteur propose une mise en perspective globale du " mal-être dans les organisations " induit par les méthodes du management " moderne ".

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782707195562

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    113 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    1 888 Ko

  • Distributeur

    Editis

Jean-Pierre Le Goff

  • Naissance : 1-1-1942
  • Décès :1-1-2012 (Mort il y a 8 ans à l'âge de 70 ans)
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Jean-Pierre Le Goff (1942-2012) a développé un territoire littéraire singulier, adjacent au surréalisme, à la banalyse et à la 'pataphysique. Restés jusqu'alors inédits, ces textes écrits dans les années 1970 et réunis par le poète lui-même racontent, comme ses Coquillages, l'insolente poésie du hasard.

empty