Après minuit

Traduction GEORGES BERTHIER  - Langue d'origine : ALLEMAND

À propos

A Francfort, en 1936.
La ville est surexcitée. Bourgeois, commerçants, employés, tout le monde s'agite. Partout des banderoles, des oriflammes, les uns ont mis leurs plus beaux habits, les autres leurs uniformes tout neufs. Le Führer vient d'arriver, il prendra la parole à l'Opéra. C'est la fête.
Gaie, vive, jolie, Suzanne Moder a dix-huit ans. Avec ses amies, elle se moque des garçons dans leurs tenues de parade. Certains paraissent franchement lourdauds, d'autres ne manquent pas d'allure. Les brasseries regorgent de bandes exubérantes.
Amourettes, chansons, discussions passionnées, pourquoi ne pas s'abandonner à ce monde nouveau, enthousiaste et fascinant ?
Mais en réalité, Suzanne a peur. Elle s'effraie de ce délire trop joyeux auquel elle sent confusément devoir résister. Certains signes l'inquiètent : la police et ses perquisitions, les juifs et leurs regards traqués, les ouvriers qui murmurent.
Fuir cette Allemagne qu'elle aime tant pour ne pas la haïr ou rester et fermer les yeux ? Pour Suzanne comme pour tant d'autres, l'heure est venue du choix.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782714457424

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Poids

    2 328 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Irmgard Keun

Irmgard Keun est née à Berlin en 1905, bien qu'elle ait raconté toute sa vie être née en 1910. Après s'être essayée au cinéma, elle commence à écrire en 1929 et connaît un succès fulgurant avec ses deux premiers romans, Gilgi et La Jeune Fille en soie artificielle. Mais le portrait qu'elle y fait de la jeune Allemande moderne déplaît aux autorités nazies, qui mettent ses livres sur liste noire. Après avoir intenté un procès perdu d'avance à la Gestapo, Irmgard Keun choisit l'exil. Entre 1936 et 1938, elle écrit plusieurs romans, dont Après minuit, et voyage en Europe en compagnie de son amant, l'écrivain Joseph Roth, et côtoie d'autres exilés célèbres, comme Stefan Zweig. À la suite de la défaite française de 1940, elle fait publier l'annonce de son suicide et rentre clandestinement en Allemagne, où elle se cache pendant toute la guerre sous une fausse identité. Oubliée après 1945, son ½uvre est redécouverte en Allemagne et dans le monde entier par la jeune génération féministe des années 1970. Irmgard Keun meurt en 1982 à l'âge de soixante-dix-sept ans – ou plutôt, comme elle l'aurait maintenu, à soixante-douze ans.


empty