la Djouille

À propos

Un homme âgé, retiré du monde au bord du massif des Cévennes, accepte un jour, pour quelques travaux chez lui, l'aide d'un jeune lycéen de la ville voisine.
En son temps, pour échapper à sa vie, il s'était retrouvé exilé vers les déserts afghans, au début d'une révolution qui venait d'y éclater. Trente ans plus tard, dans les derniers soubresauts d'une guerre qui s'éternise, c'est ce qui va arriver aussi au jeune Fabien.
Deux amours traversent leurs vies. Justine pour l'ancien professeur trop clairvoyant endolori par l'époque, Clara pour l'impétueux Fabien qui s'y heurte.
Au coeur de ce livre, les deux récits vont s'entrecroiser et se dérouler, à la fois dans une France provinciale méprisée et un Afghanistan brisé, dans la jeunesse et dans l'âge avancé, dans les cruautés de l'amour et dans celles de nos pesanteurs sociales, si dures aux oubliés du monde contemporain.
Vies, amours, cultures, pays, dans leurs guerres fatales, sont emportés comme l'eau qui coule dans les « djouilles » afghanes rougies par l'Histoire, vers l'évaporation et la nuit, implacablement.
Après Un été mémorable et Le soleil se couche à Nippori, salués avec force par la critique, Jean Pérol présente avec La Djouille son troisième roman où le lecteur retrouvera son goût si personnel de la colère désespérée, de la lucidité ironique, du fraternel et de la beauté.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782729121501

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jean Pérol

Jean Pérol est né en 1932 dans la région lyonnaise. Il passe son enfance et son adolescence dans le sudest de la France ; après des études supérieures à Lyon, il part en 1961 pour le Japon où il résidera plus de vingt ans ; il en reviendra en 1989. Il séjourne pendant deux ans en Afghanistan, puis en Louisiane, enfin à New York. Il a collaboré à la N.R.F., aux Lettres françaises, au Magazine littéraire. Il obtient le PrixMallarmé, en 1988, pour Asile exil (La Différence) et pour l'ensemble de son oeuvre. Son roman, Un été mémorable, est couronné Prix AU.TR.ES. du meilleur roman en 1998. Il partage actuellement son temps entre l'Ardèche et Paris. La Différence a publié de lui : Asile exil en 1987, Pouvoir de l'ombre en 1989, Imaï en 1990, Regards d'encre (écrivains japonais 1966-1986) en 1995 et À part et passager en 2005.

empty