le proces de l'europe : grandeur et misere de la culture europeen

À propos

L'Europe se trouve aujourd'hui en position d'accusée, souvent par les Européens eux-mêmes, du fait de sa prétention à l'universalité, de sa supériorité proclamée et de son arrogance intellectuelle. Qu'elle n'ait pas toujours été fidèle à ses principes, lors de la colonisation des autres peuples, ne met pourtant pas en cause sa légitimité. La critique de l'Europe n'est en effet possible qu'à l'aide des normes juridiques et des principes éthiques qu'elle a diffusés auprès de tous les peuples pour connaître le monde plutôt que pour le juger.Levinas n'avait donc pas tort de louer «la générosité même de la pensée occidentale qui, apercevant l'homme abstrait dans les hommes, a proclamé la valeur absolue de la personne et a englobé dans le respect qu'elle lui porte jusqu'aux cultures où ces personnes se tiennent et où elles s'expriment.» Il faut en prendre son parti : il n'y a pas plus d'égalité des cultures que de relativisme des valeurs. On ne saurait faire le procès de l'universel sans faire appel à la culture qui a donné cet universel en partage aux autres cultures.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences humaines & sociales

  • EAN

    9782760319653

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    264 Pages

  • Poids

    1 515 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Demarque

  • Entrepôt

    Entrepot Numérique

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jean-François Mattei

Jean-François Mattei est corse, né sur le continent le 15 janvier 1946. Marié et père de famille, il a fait une grande carrière à l'international qui lui valut d'être nommé Chevalier de la Légion d'Honneur. Retraité, il demeure très actif et se consacre à ses passions : les langues vivantes, l'écriture, le bridge de compétition, le piano et le sport.

empty