Dans un monde post-national

À propos

Le parcours accompli par l'Etat moderne est très significatif. Il est passé de la souveraineté princière (concédant aux particuliers un bagage essentiel de liberté subjective) à la souveraineté populaire (grâce à laquelle les droits du sujet se transforment en droit de l'homme et du citoyen) et ainsi de la crainte (qui caractérise le sujet) à la sécurité (qui distingue le citoyen), et aussi de la sécurité à la mobilisation politique des citoyens dans l'Etat de droit démocratique. Si on considère le droit cosmopolitique (toujours à la lumière du va-et-vient droit des gens-droit cosmopolitique) on peut observer que le coeur éteint de l'inerte cosmopolite n'est un hospice pour personne, et même un sauvage, le généreux sauvage de Herder, a place dans sa pauvre cabane pour tout étranger comme son frère. Dans le cadre d'un monde post-national, toutes les formes de vie (toutes les attentes, penchants et buts) ne peuvent pas être poursuivies : on doit aspirer uniquement aux formes de vie dont les droits sont compossibles. C'est au nom de la compossibilité que les revendications avancées par toutes les formes (choix) de vie doivent être jugées, qu'il s'agisse de revendications partagées, de revendications respectées, de revendications tolérées ou de revendications prohibées.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Sciences politiques généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur les sciences politiques

  • EAN

    9782763708522

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    181 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    2 816 Ko

  • Distributeur

    Demarque

  • Support principal

    ebook (pdf)

empty