Réduction des méfaits et tolérance en santé publique

À propos

Au cours des dernières décennies, dans ses efforts lutter contre les comportements à risque pour la santé des citoyens, la santé publique a élargi son éventail d'interventions. La lutte inconditionnelle aux pratiques et aux habitudes de vie délétères à la santé cohabite désormais avec une approche plus tolérante qui vise, avec pragmatisme et humanisme, la réduction des risques et des méfaits, plutôt que l'élimination de ces pratiques. L'approche, initialement mise en oeuvre dans le champ de la toxicomanie, s'étend aujourd'hui largement à d'autres domaines tels ceux de la violence conjugale et des mutilations sexuelles. Quels critères faut-il retenir pour définir les pourtours de cette approche? Comment a-t-elle été institutionnalisée? Avec quelles conséquences? Quels en sont les fondements et les limites éthiques? Quelles sont les interactions entre les enjeux sociaux et politiques de son développement dans les histoires des politiques de santé au Québec et ailleurs dans le monde? Les auteurs de cet ouvrage font le point sur l'état de ces questions et ouvrent de nouveaux horizons.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences humaines & sociales


  • Auteur(s)

    Raymond Massé

  • Éditeur

    Presses de l'Université Laval

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    28/05/2013

  • EAN

    9782763798790

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    221 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    1 873 Ko

  • Diffuseur

    Demarque

  • Entrepôt

    Entrepot Numérique

  • Support principal

    ebook (pdf)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Raymond Massé

Raymond Massé a fait carrière comme professeur d'anthropologie à l'Université Laval au Québec. Ses
recherches portent aujourd'hui sur les défis de la tolérance face aux quêtes de reconnaissance dans lesquelles
se sont engagées les minorités ethnoculturelles et religieuses des sociétés multiculturalistes.

empty