Inscrire la laïcité dans la Constitution belge ?

À propos

La Belgique démocratique et sécularisée est un État laïque, même si le mot n'appartient pas à son vocabulaire constitutionnel. Faut-il corriger cette carence ainsi que le suggèrent des laïques soucieux de redéfinir la place et le rôle de la religion dans la vie publique ? Mais cette superfluité n'est-elle pas contreproductive tant l'expression est polysémique et source de confusion ? N'y a-t-il pas d'autres urgences ?

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique

  • EAN

    9782803105649

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    144 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Hervé Hasquin

Historien, chercheur au Fonds national de la recherche scientifique
et docteur en Philosophie et Lettres, Hervé Hasquin enseigna
à l'Université libre de Bruxelles à partir de 1970 ; il en fut le recteur
(1982-1986) et le président du Conseil d'administration (1986-1995).
Parallèlement, il mena une carrière politique (sénateur, député,
ministre) entre 1987 et 2007. Il a présidé l'Institut d'étude des religions
et de la laïcité de l'ULB pendant de très nombreuses années,
ainsi que le Centre de l'égalité des chances et la lutte contre le
racisme (2008-2011). Il a été élu Secrétaire perpétuel de l'Académie
royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique à la
fin de l'année 2007. Auteur de onze livres et de plus d'une centaine
d'articles scientifiques, directeur de nombreux ouvrages collectifs,
il fut aussi éditorialiste de presse écrite et animateur en télévision
d'émissions de philosophie et monde laïque.

empty