Les traites negrieres en afrique

À propos

Extrait Les formes de domination Les formes de domination de l'homme sur l'homme constituent une des caractéristiques fondamentales de toute l'histoire du monde depuis les origines et dans tous les continents. L'une des plus marquantes est l'esclavage. Il est assez difficile pour l'historien ou le sociologue de définir ce mot avec précision, car les modalités en furent très diverses, comportant toutes les variantes depuis un travail excessivement pénible jusqu’à une domesticité assez douce et même l'accession à des fonctions importantes, depuis un dépouillement total de biens personnels et de vie familiale jusqu’à la possibilité de disposer d'un certain pécule, de fonder un foyer et de transmettre une part d'héritage. Le trait commun en serait des liens de dépendance, fondés sur la coutume et la loi, au service d'un maître qui seul aurait la possibilité de les rompre, enlevant ainsi à l'individu la liberté de disposer de lui-même. Ce n'est pas toutefois à cette situation d'esclavage appelée suivant les pays « domestique » ou « de case », que nous nous attacherons ici, mais à ce qui en constituait la source : le commerce de traite. Une population servile peut se constituer sur place par la réduction en cet état, pour des causes diverses, d'un certain nombre d'individus, mais le plus souvent elle résulte d'apports extérieurs provenant de prises de guerre ou d'opérations de vente et achat, parfois de la combinaison des deux. Comme, dans un certain nombre de cas, elle n'assure pas son propre renouvellement ou que de nouveaux besoins se font sentir, le commerce des esclaves se poursuit sans cesse selon la loi de l'offre et de la demande. Nous tenterons, dans le présent ouvrage, d'en décrire la processus tel qu'il s'est déroulé sur le continent africain avec ses principales composantes : grands courants internes et exportation à longue distance. Aussi ne ferons-nous que de brèves allusions aux esclaves importés d'ailleurs : Européens retenus dans les pays du Maghreb et Memelouks, d'origine servile, introduits en Égypte. Notre attention se concentrera sur les esclaves noirs, objets depuis l'Antiquité d'un trafic aux modalités si diverses dans son intensité et ses mécanismes qu'il faut plutôt employer à son sujet la forme plurielle.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire

  • EAN

    9782811120405

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    236 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    57 331 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty