Roman d’épouvante

À propos

Le roman d´épouvante, c´est comme le film d´horreur : on sait ce que c´est. On le sait vaguement d´avance : ce sont des figures obligées, poursuites, traquenards, effets spéciaux. Dans Le moine de Lewis raconté par Antonin Artaud (puisque tel est le titre officiel, les souterrains, les squelettes. Et une seule loi, en fait : la pulsion à tourner les pages, à avancer dans la lecture. Pour de faux ? Sans doute c´est ce qui nous protège, même si on n´est pas sûr. Le besoin d´aller se faire peur ici parce que, poussée la porte sur le vaste monde, est la peur réelle - il n´y aurait pas l´épouvante si nous n´étions pas - pour de vrai - des inquiets. C´est ce qui se joue ici, dans le jeu que Jean-François Paillard inaugure avec l´ensemble des cordes de l´épouvante. La peur à la multiplication immobile de l´ordinaire, s´en servir. La poursuite hallucinée dans la ville, s´en servir. Mais c´est bien de langue qu´il s´agit : elle ressemble étonnamment à ce qu´en font les exemples de manuels scolaires ? Ce n´est pas forcément un hasard. Olivier Cadiot avait magistralement joué de ces détournements dans son Art Poetic´. Il y a des accumulations : chez Rabelais et chez Novarina aussi. Il y a un travail précis sur les images du monde et de la ville, jusqu´à ce qui nous entoure au plus proche et au plus commun : mais c´est bien ce qui signe la démarche de Jean-François Paillard, comme le texte aigre-acide que nous accueillons déjà, Les plus belles piscines du monde, et comme il l´explore sans cesse dans sa démarche de vidéo, voir notamment son Guide du XXIème siècle. Un monde qui nous fiche la trouille, on a le droit d´en rire avec la langue ? C´est ce que Jean-François Paillard fait dans Un monde cadeau ou ses Le saviez-vous ?. Un roman d´épouvante, c´est un rythme et une linéarité de lecture, c´est le monde ordinaire perçu soudain selon la traque, c´est la macération et l´accumulation des paroles qu´on n´a pas dites, c´est une interrogation toute simple sur ce pour de vrai / pour de faux : sérieusement, si on devait définir la plus effrayante menace qui nous serait possiblement infligée, est-ce que ce ne serait pas celle de naître en ce monde-là ? Et que notre pauvre humaine condition, puisque justement nous y sommes, c´est qu´il se multiplie dans la totalité de notre champ visuel même quand on cherche à le fuir ? C´est l´immense et ludique plaisir à lire ce Roman d´épouvante. FB Jean-François Paillard est né en 1961, et vit à Marseille. Outre les liens mentionnés ci-dessus, la porte d´entrée de territoire3, un des plus étonnants sites de création littéraire et visuelle, par Jean-François Paillard.

Rayons : Policier & Thriller > Policier

  • EAN

    9782814502741

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    93 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty