Rapport de police

À propos

L'accusation de plagiat est peut-être l'archétype de l'accusation littéraire, une tentative de meurtre symbolique, qui réussit parfois. Ce Rapport de police étudie les attaques des dénonciateurs ; et aussi, d'Apollinaire à Zola, de Freud à Mandelstam, de Daphné Du Maurier à Paul Celan, les réactions des accusés.
La plagiomnie - la calomnie plagiaire - manifeste une surveillance de la fiction, qui passe par la notion de crime, voire de blasphème, et pose la question du sacré en littérature.
C'est cette surveillance, qui vaut pour toute écriture non appropriée, dont est retracée ici la longue histoire, de Platon au goulag.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782818002599

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    378 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    1 269 Ko

  • Distributeur

    C.D.E.

  • Diffuseur

    C.D.E.

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Marie Darrieussecq

Née en 1969 à Bayonne, Marie Darrieussecq est écrivaine et psychanalyste. Ancienne élève de l'École normale supérieure et agrégée de lettres modernes, elle enseigne brièvement à l'université de Lille III puis publie son premier livre, Truismes (POL, 1996) qui fait l'événement. Elle a obtenu, en 2013, le prix Médicis pour son roman Il faut beaucoup aimer les hommes. Depuis 2001, Marie Darrieussecq est la marraine du réseau DES France, association d'aide et d'information aux victimes du Distilbène.

empty