L'ascension de la maison Aubépine

À propos

La suite indépendante de La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent. Découvrez les arcanes de la Maison Aubépine et ses plans pour étendre son pouvoir sur Paris.
Suite à la chute des Flèches d'Argent, l'équilibre entre les grandes Maisons qui règnent sur Paris est plus que jamais chancelant. Le Seigneur Asmodée, à la tête de la Maison Aubépine depuis sa sanglante insurrection, y voit l'opportunité de renforcer son pouvoir. Une ambition qui réclame des alliés. Une délégation est envoyée au royaume dragon, porteuse d'une proposition d'alliance, mais aussi chargée de découvrir ce qu'il est advenu de la précédente émissaire, mystérieusement disparue.
C'est ainsi que Madeleine, sevrée de l'essence d'ange et désormais rattachée de force à la Maison Aubépine, se retrouve sous les eaux troubles de la Seine, dans ce monde annamite secret où le marin, l'humain et la féerie sont étroitement intriqués.
Au coeur des intrigues, des trahisons et des manoeuvres politiques, Madeleine aura à jouer un rôle crucial, bien malgré elle...



Rayons : Fantasy & Science-fiction > Fantasy

  • EAN

    9782823850734

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    341 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Poids

    1 440 Ko

  • Lectorat

    à partir de 12 ANS

Aliette de Bodard

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Bien que née aux États-Unis, Aliette de Bodard a grandi en France, à Paris. Tout en poursuivant des études d'ingénierie à l'École Polytechnique, Aliette a commencé à écrire pendant son temps libre et parvint à achever deux romans, mais c'est d'abord par sa maîtrise de l'art délicat de la nouvelle qu'elle s'est fait remarquer.
Aliette a remporté trois British Science Fiction Award - dont un pour La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent -, deux prix Nebula et un prix Locus, faisant d'elle l'une des voix les plus prometteuses de la fantasy.
Aliette vit à Paris avec son époux, ses enfants, ses ordinateurs et sa collection de plante lovecraftienne qui envahissent le salon.

empty