Comment philosopher en Islam ?

À propos

Les religions révélées peuvent-elles admettre en leur sein les questionnements des philosophes, ces esprits libres qui placent la recherche de la vérité avant les préjugés et les conformismes ? Selon Souleymane Bachir Diagne, cette présence est non seulement possible mais souhaitable, et l'islam ne fait pas exception puisqu'il a connu durant son histoire, au plus haut point, cette ouverture de pensée : voilà ce que souligne, avec force, cet essai limpide. C'est en repérant, dès la mort de Mohammed, la présence de certaines questions d'ordre philosophique liées à sa succession, que l'auteur rappelle la place qu'a occupée la philosophie tout au long des siècles, à la fois par les contacts avec d'autres pensées au fil des siècles (Plotin, Platon, Aristote, Nietzsche, Bergson...), et à travers des penseurs essentiels comme Avicenne, Averroès, Ghazali. Il mène aussi une réflexion personnelle sur le mouvement d'ouverture de l'islam, dans ses dimensions contemporaines et ses aspects politiques futurs. Penser le Coran à l'intérieur du mouvement de la vie lui apparaît comme une nécessité. Alors que s'intensifient les risques de conflit et les tentations de repli, Souleymane Bachir Diagne donne, avec cet ouvrage, une leçon d'espérance et de raison..

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Religion & Esotérisme > Islam > Islam généralités

  • EAN

    9782848763835

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    931 Ko

  • Distributeur

    Volumen

Souleymane Bachir Diagne

Philosophe sénégalais, Souleymane Bachir Diagneest né en 1955 à Saint- Louis. Normalien et agrégé de philosophie, il est actuellement professeur à l'Université de Columbia (New York). Il est l'auteur de livres consacrés à l'histoire de la logique et de la philosophie, à l'islam, aux sociétés et cultures africaines, à la pensée de Muhammad Iqbal, de Senghor et de Bergson.ÿEn 2011, il a reçu le prix Édouard Glissant pour l'ensemble de son oeuvre. Son urgence philosophique est de développer une pensée du monde et du vivre ensemble.

empty