[eBook] Carlo ; recueil de dessins

Résumé

Jusqu'à la première édition de cet album, le nom de Carlo évoquait seulement le mythique illustrateur d'introuvables romans libertins publiés dans les années 1930. Avec plus de 340 dessins, cette nouvelle édition présente la quasi-totalité d'une oeuvre secrète, inaccessible et fascinante. Femmes altières vêtues de chevreau glacé, princes cruels et pirates divers rivalisent d'imagination pour asservir des victimes qui trouvent dans ces traitements de bien bizarres satisfactions. Après avoir révélé, dans Mignonnes Mignonnettes, les photographies coquines contemporaines des dessins de Carlo, Robert Mérodack étudie cet artiste mystérieux, les ouvrages qu'il a illustrés et l'énorme influence qu'il a exercée aussi bien sur John Willie, le créateur de Sweet Gwendoline, que sur Gene Bilbrew, Eric Stanton ou Bill Ward... De cette confrontation résultent des découvertes concernant l'histoire d'un genre méconnu, mais également l'identité réelle des auteurs illustrés par Carlo. Cependant, même débusqué sous le pseudonyme d'un caricaturiste, Carlo reste mystérieux. Parce que son oeuvre est géniale et inattendue, parce que son humour est aussi cruel que tendre, parce qu'il est devenu à l'illustration ce que Histoire d'O est au roman, ce qu'André Breton appelait "un infracassable noyau de nuit". Collection Vertiges Souvenirs.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782866882853
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 114 Pages
  • Action copier/coller Dans le cadre de la copie privée
  • Action imprimer Dans le cadre de la copie privée
  • Poids 30 489 Ko
  • Distributeur Numilog

Série : Non précisée

Robert Mérodack

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Dans tous les domaines du livre (essais, traductions, journalisme, scénarios de BD), Robert Mérodack (1947-2001) se consacra à l'exploration du sadomasochisme. Il fut le romancier le plus prolifique du genre, sous d'innombrables pseudonymes (Leslie Fenton, Bruno H. Loison, William Thynes, etc.). Ses récits sont forts, réalistes mais non dépourvus d'humour et de fantaisies. Il fut aussi bien inspiré par les femmes soumises (voir L'œillet de Louise précédemment publié) que par les dominatrices. Sa devise : « le S.M. est un jeu érotique ; le bourreau doit faire jouir sa victime. » Les cinq textes exhumés pour cette anthologie ont tous paru dans les fascicules Simples Murmures, mythique collection de curiosa sadomasochistes dirigée par Robert Mérodack lui-même entre les années 1980 et 1990.

empty