Il ne faut pas parler dans l'ascenseur

À propos

Une jeune femme s´éveille après vingt-quatre heures passées dans le coma et se lance à la recherche d´un homme qui semble ne pas exister. Un meurtrier sans merci décide que chacun doit payer pour ses fautes et applique sa propre justice. Des meurtres commis à une journée d´inter­valle dans des circonstances identiques tourmentent le responsable de l´enquête, le sergent-détective Victor Lessard, de la police de la Ville de Montréal.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Fantasy & Science-fiction > Science-fiction

  • EAN

    9782875801555

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    405 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

Martin Michaud

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Martin Michaud a connu un succès fulgurant au Québec avec ses quatre premiers polars Il ne faut pas parler dans l'ascenseur, La chorale du diable, Je me souviens et Violence à l'origine, qui lui ont valu de nombreux prix littéraires. Au coeur de ceux-ci, on trouve Victor Lessard, enquêteur tourmenté, rebelle, mais hautement moral du service de police de la Ville de Montréal. Sorti en novembre 2014 au Québec, le quatrième volet des enquêtes de Lessard s'est rapidement hissé en tête des ventes. Pour son premier hors série, Sous la surface, un thriller unanimement salué par la critique et le public, il a remporté, en compétition avec de nombreux romanciers francophones de renom, le Prix Tenebris 2014. Reconnu par la critique comme le chef de file des écrivains de romans policiers québécois, il voit son travail comparé à celui des auteurs internationaux Jo Nesbo, Michael Connelly, Fred Vargas, Ian Rankin et Henning Mankell. Grâce à Kennes Éditions, son talent s'impose désormais dans toute la francophonie !

empty